03312017Headline:

Sam l’Africain à la barre de la CPI : Ce qui s’est réellement passé

sam l'africain 1

Gbagbo s’est humilié pour sauver la Côte d’Ivoire”

Jiji Sam alias Sam l’Africain, président de l’Alliance pour la Côte d’Ivoire et la patrie (NACIP), a témoigné, lundi, devant la Cour pénale internationale (CPI) que ‘’Gbagbo s’est humilié pour sauver la Côte d’Ivoire », estimant, par ailleurs que le slogan de campagne ‘’on gagne ou on gagne » de l’ex-majorité présidentielle (LMP) ‘’n’a rien de violent ».
Décontracté, Sam l’Africain, se présentant comme un ‘’pacifique » qui défend le continent, a déclaré que ‘’le président Gbagbo a accepté de s’humilier pour sauver la Côte-d’Ivoire en signant l’accord de Marcoussis ».
‘’La population n’était pas d’accord mais le président l’a fait pour l’intérêt du pays », a-t-il souligné, ajoutant qu’il (ndlr : Gbagbo) ‘’voulait toujours négocier pour le bien-être des Ivoiriens ».
‘’C’est en ce moment que la France est intervenue en tant qu’arbitre alors que tout le monde savait que ce pays était le père fondateur de la crise en Côte d’Ivoire », a assené Sam l’Africain. ‘’On sait d’où est venue la crise mais on n’a pas su la gérer », a tempéré celui pour qui ‘’Gbagbo est un père ».
Interrogé sur le financement de la campagne électorale de 2010 du candidat Laurent Gbagbo, Sam l’Africain a répondu ‘’ne rien en savoir ». Cependant, a-t-il fait remarquer à la Cour qu’il a financé lui-même ses tournées ‘’de soutien au président Laurent Gbagbo en 2010, de mon propre choix ».
‘’Je suis le seul leader de la galaxie patriotique (mouvement de soutien à M. Gbagbo) qui a parcouru toute la Côte d’Ivoire pour lui sans prendre 5 F de la direction de campagne. Je finançais moi-même mes actions de soutien au président Gbagbo », a-t-il précisé.
Selon lui, le slogan de campagne, ‘’on gagne ou on gagne » de la Majorité présidentielle n’a rien de violent. ‘’C’est juste une chanson d’ambiance pour amuser la galerie qui n’a pas de rapport avec une quelconque violence », s’est-il défendu.
Sam l’Africain dirigeait un mouvement de soutien à l’ancien chef de l’Etat, Laurent Gbagbo, avant l’élection présidentielle de 2010 qu’il a transformé plus tard en parti politique proche d’Affi N’guessan, actuel Président du Front populaire ivoirien (FPI).
APA avec AbidjanTV.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment