03272017Headline:

VIDEO /Sam l’africain éclate en sanglot dans un discours émouvant et félicite Hamed Bakayoko


Sam Africain2

Il explique comment Gbaogbo l’a aidé pendant que son frère avait piqué une crise.

Il félicite aussi Hamed Bakayoko  grace à  qui Gbagbo a été sauvé

Une scène émouvante a été constatée comme l’a d’ailleurs signifié le juge, cet après-midi à la Cour Pénale Internationale (CPI) lors du procès conjoint deLaurent Gbagbo  et Blé Goudé.

Le cinquième témoin de l’accusation Mohamed Sam Jichi dit Sam l’Africain a fondu en larmes en plein interrogatoire, lorsque le procureur adjointMac Donald a voulu en savoir plus sur ses relations, avec l’ex chef d’Etat ivoirien.

« J’ai rencontré Gbagbo deux fois. Il est un père pour moi. J’ai de l’estime pour lui », a indiqué d’entrée le président de la Nouvelle alliance de la Côte d’Ivoire pour la Patrie (NACIP), avant d’éclater en sanglots, et de poursuivre toujours les larmes aux yeux.

« Ce monsieur m’a toujours fait du bien et je vous donne un exemple que je ne vais jamais oublier jusqu’à ma mort « J’avais ma mère malade. J’étais à table avec le président Gbagbo en tournée à Bondoukou, quand j’ai reçu un coup fil m’annonçant la maladie de mère. Il a senti qu’il y avait un problème et quand il a su, il a ordonné à son médecin de prendre toutes les dispositions pour soigner ma mère. Gbagbo n’est pas un criminel. Il y a une crise et il y a un désordre total. Ce n’est pas Gbagbo,Blé Goudé  ou moi qui avons donné l’ordre. Un exemple, Quand Gbagbo a été arrêté, il y a eu 1000 morts de ses partisans. Mais ce n’est pas Ouattara qui donné l’ordre. Je voudrais que le procureur m’excuse pour cette scène. Je souhaite qu’on débatte du vrai problème pour comprendre pourquoi les ivoiriens sont morts(…) ».

Par ailleurs, Sam L’Africain avant cela a révélé que les leaders de la galaxie patriotique se rendaient à la présidence pour recevoir des primes après ou avant l’organisation des manifestations.

« Les leaders de la galaxie patriotique recevaient des primes après les activités à la présidence » , a révélé le témoin avant de poursuivre . «Blé Goudé  prenait de l’argent à la présidence pour ses meetings et je ne vois pas où est le problème. Tout le monde lui donnait les moyens pour le soutenir pour l’organisation des meetings
Blé Goudé prenait de l’argent à la présidence pour ses meetings et je ne vois pas où est le problème”.

Et Quand l’accusation lui demande le coût de l’organisation d’un meeting, Sam l’Africain révèle ceci.

« Un meeting à la place de la république peut coûter entre 10 et 15 millions de FCFA et d’autres meetings à 50 millions de FCFA. »

Après toutes ses déclarations le juge président Cuno Tarfusser a rappelé à Sam L’Africain, que la cour n’est pas un lieu pour la politique. Il a ensuite suspendu l’audience qui reprendra ce jeudi à 9h30, avec toujours le même témoin d’abord face à l’accusation, avant que , les avocats de la défense ne prennent le relais à la pause.

Donatien Kautcha, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment