04172024Headline:

Santé bucco-dentaire : Les consignes d’un chirurgien-dentiste pendant le mois de carême

Cette année, le thème de la Journée mondiale de la santé bucco-dentaire est : « Une bouche heureuse est un corps heureux ». Il s’agit de mettre en avant l’interconnexion entre la santé buccale et la santé globale. Concrètement, il sera question de sensibiliser et d’éduquer le grand public à l’importance de l’hygiène dentaire. Qui permettra de protéger le cœur, les reins car cela a un effet néfaste sur ces organes. Voici l’enjeu de cette journée.

Journée mondiale de la santé bucco-dentaire: La journée célébrée en Côte d’Ivoire par les Odontologistes et stomatologistes ce vendredi

Concernant la santé bucco-dentaire, quel est le point de la situation en Côte d’Ivoire et en Afrique ?

En Afrique, 44 % de la population présente des problèmes bucco-dentaires. Et la première cause d’absentéisme de nos enfants est la carie dentaire. En Côte d’Ivoire, 60 % des concitoyens souffrent des problèmes de maladies bucco-dentaires. 70 % de nos frères oublient de se brosser. Tout cela montre l’état de la santé bucco-dentaire en Côte d’Ivoire qui est un problème de santé publique. En collaboration avec l’Etat ivoirien, l’Association des odontologistes et stomatologistes de Côte d’Ivoire (Aosci), chaque année, fait des sensibilisations. Nous avons des programmes pour encourager et sensibiliser nos concitoyens. Pour ce 20 mars 2024, nous organisons des conférences et le dépistage gratuit à l’endroit des populations.

 

Nous sommes dans une période de carême et de jeûne, y a-t-il des gestes à adopter en ce moment pour sa santé bucco-dentaire ?

Dans le moment de carême et de jeûne, le premier conseil est de se brosser les dents. Il est important de se brosser après le repas de 4 heures du matin et aussi à la rupture du soir surtout avant d’aller au lit. Les croyants doivent inculquer cela aux enfants afin que ceux-ci s’habituent et en font une seconde nature. Pendant le temps de pénitence, il faut réduire les aliments sucrés. En outre, juste après la période de carême, il est bon pour les adultes et les enfants de se rendre chez le dentiste pour une consultation de routine dans le but de repérer toutes les caries et les traiter très vite. Sans oublier les mauvais alignements des dents et toutes les autres pathologies qui pourraient apparaître. L’Oms recommande de se rendre chez le dentiste au moins une à deux fois dans l’année. Nous militons que cette idée soit instaurée dans les établissements primaires et secondaire. C’est-à-dire, à l’inscription pour une nouvelle année académique, les élèves doivent obligatoirement présenter un bilan dentaire avant de débuter les cours.

What Next?

Recent Articles