09222017Headline:

Secrétariat du RDR :Voici pourquoi la ministre Kandia Camara a prit le fauteuil d’ Amadou Soumahoro

Amadou Soumahoro a été éjecté de son fauteuil de secrétaire général par intérim du Rassemblement des républicains. L’homme quitte ce poste après près de six ans d’exercice.

Le bruit circulait bien avant la tenue du 3ème congrès des Républicains. Amadou Soumahoro avait tenté tant bien que mal de faire mentir tous ceux qui prédisaient son débarquement du secrétariat général du RDR. La nouvelle a été confirmée le dimanche dernier lors du congrès du parti d’Alassane Ouattara. L’ex ministre du Commerce n’a pas obtenu les faveurs de son mentor qui a préféré confier les rênes à la ministre Kandia Camara.

Amadou Soumahoro paie pour ses sorties jugées trop musclées. A la tête du secrétariat général des Républicains depuis décembre 2010, ce grand ami et soutien d’Alassane Ouattara a bien souvent franchi la ligne rouge surtout à l’égard du grand allié du RDR, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). «Il n’a jamais été question d’un accord tacite, encore moins écrit d’un retour du RDR au PDCI », déclarait-il à propos du parti unique tant souhaité par Henri Konan Bédié. Une fois encore, l’ex secrétaire général par intérim du RDR,  trop imprévisible, peut être animé par la peur de perdre le pouvoir, a tenu des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir la classe politique ivoirienne. « Faisons nos palabres, mais ne perdons plus le pouvoir d’Etat. Si on perd le pouvoir, que Dieu nous en garde, nous nous retrouverons en exil avec nos femmes, nos petits-enfants. Jouons avec tout, ne jouons pas avec la perte du pouvoir », s’était-il exprimé. La liste est longue.

Autre fait notable ayant joué en défaveur d’Amadou Soumahoro, le désir des décideurs du RDR de voir une femme accéder au poste de secrétaire général. Selon le quotidien Nord-Sud, deux noms de personnalités circulaient pour remplacer « Tchomba », notamment Kandia Camara et Anne-Désirée Ouloto. En fin de compte, le choix s’est porté sur la ministre de l’Education nationale.

Une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, Amadou Soumahoro a été quelque peu humilié par les siens le samedi au cours des assises de Treichville. Alors qu’il était au pupitre, l’homme a vu son discours interrompu brutalement par les maîtres de cérémonie.

« Monsieur le Secrétaire général, nous allons vous arrêter. Il y a une grande surprise pour l’ouverture de ce congrès. Monsieur le président de la République et son épouse sont invités sur le podium pour le lâcher de ballons », lui a-t-on lancé sans plus.

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment