04152024Headline:

Sénégal : Bassirou Diomaye Faye, de la prison à la présidence ?

Au Sénégal, les premières grandes tendances issues des urnes ce dimanche 24 mars 2024 mettent largement en tête le candidat Bassirou Diomaye Faye. En attendant les résultats officiels, l’opposant et ex-prisonnier politique est en passe de réaliser une victoire inédite.
Après près d’un an de détention pour « appel à l’insurrection », l’opposant Bassirou Diomaye Faye n’est pas loin des murs de la présidence de la République du Sénégal. Il pourrait être le prochain président de la République au vu de ce qui se dessine depuis la fermeture des bureaux de vote ce dimanche. « Je demeure confiant quant au choix pour la rupture que je suis à même d’incarner mieux que tout autre candidat », avait-il déclaré à la fin de son vote.

Présenté comme le plan B du farouche opposant Ousmane Sonko, dont il est le bras droit, le principal candidat de l’opposant est largement en tête selon les grandes tendances des urnes. Le jeune opposant, âgé de 44 ans, est déjà officiellement félicité par cinq candidats à la présidentielle. « Félicitations à Monsieur Bassirou Diomaye Faye pour sa victoire incontestable qui est le fruit de la volonté des sénégalais », a écrit la candidate Anta Babacar Ngom sur le réseau social X.

Le peuple a parlé et nous respectons pleinement sa décision démocratique. Je souhaite à Monsieur Faye plein succès à la tête du Sénégal et espère que son mandat apportera prospérité et harmonie à notre nation.

Anta Babacar Ngom
Dans les rues de Dakar et ailleurs dans d’autres grandes villes du pays, les militants et sympathisants de Sonko et Faye ont éclaté de joie à la fin des dépouillements en annonçant haut la main leur victoire. Mais il est important de souligner que jusqu’à l’heure où nous mettons sous presse, les résultats officiels ne sont pas encore communiqués. Tous les regards tournés vers les instances compétentes pour la délibération officielle.

A quelques jours de l’élection présidentielle, Bassirou Diomaye Faye et son mentor Ousmane Sonko étaient encore en prison. Ce n’est que le jeudi 14 mars 2024 qu’ils ont été libérés, en pleine campagne électorale, à la suite de la promulgation de la loi d’amnistie initiée par le gouvernement de Macky Sall pour apaiser la tension politique.

What Next?

Related Articles