02292024Headline:

Sénégal : « faites attention… », Macky Sall prévient la classe politique

Macky Sall s’est prononcé sur la crise au Sénégal dans une interview accordée à « Associated Press ». Dans cette première sortie officielle depuis l’annonce du report de la présidentielle, le président sénégalais lance un message à la classe politique.
Le président Macky Sall est résolument engagé sur la voie du dialogue pour trouver une solution pacifique à la crise politique au Sénégal. En tant que président de la République tend l main pour un dialogue national. Selon lui, il est important que les acteurs politiques s’entendent sur « l’essentiel » en se parlant autour d’une table. A l’en croire, si la classe politique échoue sur cette voie, d’autres forces peuvent s’inviter dans le débat.

Mon rôle, en tant que président de la République, pour le temps qui me reste, c’est de tendre la main et de dire aux acteurs politiques : faites attention ! Faite attention, parce que nous ne sommes pas seuls sur la scène et si les politiques ne sont pas capables de s’entendre sur l’essentiel, d’autres forces organisées le feront à leur place et là, ils perdront tous.

Macky Sall
Cette séquence de l’interview du président a fait réagir certains acteurs politiques. Pour l’ancienne ministre Aminata Touré, la déclaration de Macky Sall s’apparente à une « menace ». « Si ce n’est pas une menace, ça y ressemble ! », a-t-elle écrit sur X.
Accusé de vouloir s’éterniser au pouvoir, Macky Sall s’inscrit en faux. Selon ses dires, il souhaite passer la main en douceur. « Je suis pour un processus inclusif, transparent et apaisé qui me permette de passer le relais en douceur et en toute sérénité », a-t-il déclaré.

Ce report de la présidentielle au 15 décembre 2024 a occasionné la prolongation du mandat présidentiel en cours. Macky Sall ne passera donc plus service en avril prochain. Il va conserver le pouvoir jusqu’en décembre prochain en attendant l’élection de son successeur. Cette décision soutenue par une loi adoptée au parlement, n’est pas du goût des opposants et d’une bonne partie de la population.

Une manifestation de protestation a éclaté depuis le dimanche dernier et s’accroît de jour en jour. Ce samedi 10 février 2024, deux morts ont été déclarés dans le cadre des affrontements.

What Next?

Recent Articles