05262024Headline:

Sénégal : le gouvernement lance le contrôle de présence au poste des agents publics

Au Sénégal, le nouveau régime dirigé par Bassirou Diomaye Faye donne déjà des signaux d’une rigueur sans failles au sein de l’administration publique. Par les soins du ministre de la Fonction publique et de la Réforme du service public, le gouvernement a lancé le système de pointage et le contrôle des horaires dans l’administration publique.
Sénégal : démarrage du système de pointage et de contrôle des horaires de travail
À compter du lundi 29 avril 2024, les agents publics devront se soumettre à un système de pointage et de contrôle des horaires de travail. « Dans le cadre du contrôle et du suivi de la présence effective des agents, il est porté à la connaissance de l’ensemble du personnel du Ministère, qu’il sera procédé au démarrage effectif du système de pointage biométrique déjà mis en place, à compter du lundi 29 avril 2024 », informe le ministre Olivier Boucal à travers une circulaire en date du vendredi 26 avril.

Ce système, couplé à un dispositif de vidéosurveillance, permet, d’une part, d’effectuer un contrôle d’accès au bâtiment et, d’autre part, de monitorer le temps de présence, les retards et les absences des agents.

Tous les agents sont invités à « se signaler, à l’arrivée comme au départ, par empreinte, sur le terminal situé au poste de police, à l’entrée ou au sous-sol ».

Le Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme du service public rappelle à l’attention de travailleurs que « les horaires de travail sont fixés du lundi au vendredi, de 8 heures à 17 heures avec une pause d’une heure entre 13 h 30 min et 14h 30 min », conformément aux dispositions du décret n96-677 du 07 août 1996 modifiant le décret n91-982 du 17 septembre 1991 fixant les horaires dans les services administratifs de l’État.

What Next?

Recent Articles