04202024Headline:

Sénégal : les gardes du corps d’Ousmane Sonko libérés

Des gardes du corps de l’opposant Ousmane Sonko ont bénéficié d’une liberté provisoire. Arrêtés en mai 2023, ils étaient détenus à la maison d’arrêt correctionnelle de Mbour.
Au Sénégal, les vagues de libération des « détenus politiques » se succèdent. A la maison d’arrêt correctionnelle de Mbour, 16 militants de l’ex-Pastef ont été libérés. Au nombre de ces désormais ex-détenus, on retrouve cinq garde du corps rapprochés de l’opposant Ousmane Sonko. En ce qui concerne son sort lui-même, des discussions sont en cours entre le pouvoir et des facilitateurs.

Les gardes du corps avaient été arrêtés, alors qu’ils se rendaient à Kolda pour participer à une manifestation.

Selon la ministre de la Justice, Aissata Tall Sall, 344 « détenus politiques » ont été libérés à Dakar sur les 500 personnes détenues. Cette action entre dans le cadre du processus de pacification voulu par le président Macky Sall. Il a d’ailleurs appelé à un dialogue national après le report de l’élection présidentielle.

Actuellement, on observe un calme précaire au Sénégal. Tous les regards sont tournés vers Macky Sall pour l’annonce de la nouvelle date de la présidentielle. Il est averti qu’il ne doit pas dépasser le 2 avril 2024, date de son départ du pouvoir.

What Next?

Related Articles