02292020Headline:

« Si Alassane Ouattara choisit de se présenter pour un troisième mandat, ce sera à l’Occident de répondre », réaction d’un internaute

Le président ivoirien Alassane Ouattara a été applaudi pour ses succès économiques, mais il y a des fissures dans sa façade démocratique.
Arrêter et expulser des politiciens de l’opposition et rechercher un troisième mandat inconstitutionnel sont des mesures généralement associées aux types de dirigeants autoritaires qui ont peu de respect pour l’État de droit, la liberté d’expression ou les droits de l’homme et qui sont souvent critiqués par les démocraties occidentales et agences d’aide internationales.
La situation en Côte d’Ivoire rappelle celle du Rwanda, où Kagame a présidé à de forts taux de croissance économique et à des programmes de développement et d’égalité impressionnants. Pendant ce temps, ses restrictions à la liberté d’expression et ses attaques brutales contre les opposants du régime ont été pratiquement ignorées par la communauté internationale.
Le message aux dirigeants du monde entier semble de plus en plus être que si les pays peuvent assurer le développement, la protection des droits de l’homme et la liberté d’expression sont sans conséquence. Jusqu’où les dirigeants occidentaux sont prêts à aller avec une telle approche sera révélé dans les mois à venir, quand Ouattara prendra sa décision finale sur sa candidature. Si le président ivoirien choisit de se présenter pour un troisième mandat, ce sera à l’Occident de répondre.

Libérez La Côté D’Ivoire

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment