04182024Headline:

SIA 2024 : L’ambitieux programme de la Chambre nationale d’agriculture

La Chambre nationale d’agriculture de Côte d’Ivoire a présenté son programme destiné aux femmes entrepreneures au SIA 2024.
Bénéficiant de l’aide de la Chambre nationale d’agriculture de Côte d’Ivoire, les femmes entrepreneurs africaines ont pour ambition de se positionner comme des acteurs clés dans le développement de l’agro-industrie.

Ainsi, la 60e édition du Salon International de l’Agriculture de Paris est une véritable opportunité pour ces acteurs de développement. En effet, le SIA 2024, qui a démarré le samedi 24 février 2024 se poursuit au Parc des Expositions à la Porte de Versailles à Paris avec une participation active de la Chambre nationale d’agriculture de Côte d’Ivoire.

Un millier d’entrepreneuses se verront accompagner au cours des cinq prochaines années à travers une formation intensive et des ressources stratégiques.

Au pavillon Côte d’Ivoire, la journée de ce mardi 27 février 2024, a été dédiée à la Chambre nationale d’agriculture afin qu’elle présente les opportunités offertes aux femmes agro-transformatrices africaines par le Programme panafricain pour le renforcement du leadership féminin dans l’agro-industrie (PAWALP).

De nombreuses agro-transformatrices de la Côte d’Ivoire, du Cameroun et du Sénégal, ainsi que divers partenaires ont également participé à ces échanges. Trois grandes articulations ont marqué cette table ronde.

Bamba Sindou, président de la Chambre d’agriculture, a encouragé et insisté sur la solidarité entre agriculteurs en général et entre les agro-transformatrices de façon particulière pour créer des entités fortes pouvant répondre aux nombreux défis du monde agricole dans un pays comme la Côte d’Ivoire dont l’économie repose sur l’agriculture.

Le directeur général de la Promotion de la riziculture du MEMINADERPV, Kassoum Karamoko, a rassuré les acteurs du secteur du soutien de l’État pour leur accompagnement.

Pour sa part, le président de l’OIA-Riz, a loué l’initiative du programme PAWALP axé sur l’autonomisation des femmes dans le secteur agro-industriel africain. Il a également signifié les actions menées par l’interprofession pour la promotion de la femme sur toute la chaîne de valeur de la filière riz.

Dans sa présentation, Mme Doris Jaz, initiatrice de ce programme, a indiqué que PAWALP a pour ambition de créer un réseau panafricain de femmes dans l’agro-industrie. L’objectif visé est de mutualiser les efforts en vue des groupements féminins dans l’agro-transformation pour une synergie d’action et une complémentarité dans les activités.

PAWALP vise donc à briser les barrières pour la pleine participation des femmes dans ce secteur, en favorisant l’accès aux ressources et en encourageant le développement des compétences.

Des échanges constructifs ont permis aux participants et surtout aux agro-transformatrices d’avoir des détails sur l’organisation, les dirigeants, prestations et les partenaires du programme PAWALP.

L’objectif fondamental de notre programme est de briser ces barrières en créant un environnement propice à l’autonomisation des femmes dans l’agro-industrie.

What Next?

Recent Articles