07272017Headline:

Simone Gbagbo “j’ai échappé à plusieurs reprises à un viol” en 2011”

simone Gbagbo-viol

L’ex-Première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, a affirmé mercredi avoir “échappé à plusieurs reprises à un viol” pendant son interpellation en avril 2011, accusant des soldats français d’avoir “photographié” ces scènes, lors de son procès pour crimes contre l’humanité à Abidjan.

“Le jour de mon arrestation j’ai été sauvagement agressée. J’ai vécu dans ma chair ce que c’est que d’être battue, tabassée, violentée”, a déclaré Mme Gbagbo à la barre, ajoutant être “particulièrement touchée par les violences faites aux femmes”.

“J’ai échappé à plusieurs reprises à un viol” en “public et en plein jour” et “tout ça était photographié par des soldats de l’armée française qui étaient là. Ils avaient leurs appareils et ils filmaient”, a-t-elle poursuivi.

L’ancienne Première dame a indiqué être “arrivée à l’hôtel du golf” à Cocody (Est d’Abidjan), le quartier général de campagne d’Alassane Ouattara lors de l’élection présidentielle de 2010, avec les cheveux “arrachés”.

Laurent Gbagbo, sa famille et certains de ses proches ont été interpellés le 11 avril 2011 après la chute du pouvoir de l’ex-chef d’Etat, à l’issue d’une crise qui l’a opposé à M. Ouattara, tous les deux se déclarant vainqueur de la présidentielle.

Simone Gbagbo est poursuivie pour “crimes de guerre” et “crimes contre l’humanité” commis lors de la crise postélectorale qui a officiellement fait 3.000 morts.

MYA

Alerte info

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment