10222018Headline:

Simone Gbagbo, un message de réconciliation pour la Côte d’Ivoire.

Amnistiée par Alassane Ouattara à la veille de la célébration de la fête de l’indépendance, Simone Gbagbo est attendue pour son prochain message aux Ivoiriens. À en croire des sources bien introduites, l’ancienne première dame s’engage résolument dans la paix et la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire et devrait le montrer dès sa prochaine prise de parole.

Simone Gbagbo est présentée par les uns comme une fervente croyante et une politicienne tendance socialiste qui veut le bien-être de sa population. Mais l’épouse du Président Laurent Gbagbo est aussi présentée par d’autres comme étant une assoiffée de pouvoir, une manipulatrices responsable de “dérives autocratiques de son époux”, une vision de sa personne largement diffusée dans les médias occidentaux anti-Gbagbo. D’autres langues vont jusqu’à l’accuser d’avoir été la tête pensante des pires atrocités commises lors de la crise postélectorale, dès choses là encore jamais prouvées.

Quoi qu’il en soit, l’ex-première dame ne saurait laisser personne indifférent sur les rives de la lagune Ébrié. C’est à juste titre que sa récente libération, après plus de sept années de détention, a été le fait le plus marquant de l’actualité politique ivoirienne de ces dernières années.

Cependant, après un bref message à ses partisans dans les heures qui ont suivi sa libération, Simone Ehivet Gbagbo s’est accordé un temps de réflexion avant de s’adresser à l’ensemble de la population et de la classe politique ivoirienne, non sans s’en remettre à la censure d’Aboudramane Sangaré, le “gardien du temple” Front Populaire Ivoirien (FPI).

Aussi, après près d’une semaine de longue attente, l’heure est bientôt arrivée pour la native de Moossou de se tenir droit devant le peuple ivoirien et de lui parler les yeux dans les yeux. Mais loin d’être un message belliqueux, de va-t-en-guerre ou de vengeance quelconque, l’épouse de Laurent Gbagbo entend plutôt s’engager dans la réconciliation et la paix en Côte d’Ivoire.

Pour ce faire, l’ancienne députée d’Abobo s’est donné le temps de rencontrer plusieurs personnalités politiques d’obédiences différentes afin de prendre la pleine mesure des véritables aspirations des uns et des autres en vue de prononcer des paroles qui vont guérir une Côte d’Ivoire malade de la division de ses fils et de ses filles.

Toutefois, cette réconciliation nationale ne saurait se faire sans qu’elle n’en donne le top départ dans son propre camp. C’est à cet effet qu’elle a rencontré le Professeur Alphonse Voho Sahi, émissaire de Pascal Affi N’Guessan, en vue d’œuvrer à une réunification des deux tendances du Front populaire ivoirien (FPI).

Notons que l’amnistie accordée à Simone Gbagbo et à environ 800 détenus de la crise postélectorale a contribué à décrisper la situation sociopolitique en Côte d’Ivoire. Poursuivre dans la logique de paix est la seule démarche souhaitée par les Ivoiriens.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment