10222019Headline:

SOCIETE, Côte d’Ivoire: Identification des puces, ouf! encore un mois supplémentaire accordé

Un délai supplémentaire d’un mois est accordé aux retardataires dans l’opération d’identification des puces de téléphone mobile. L’annonce a été faite ce jeudi 29 mars par le ministre Bruno Koné, porte-parole du gouvernement au cours de la traditionnelle conférence de presse de fin de conseil des ministres.
« (..) Le conseil a adopté une communication relative à la phase 2 de l’opération d’identification des abonnés des services de télécommunication TIC, ouverts au public et aux utilisateurs du cybercafé. Cette 2ème phase du processus d’identification a été lancée fin septembre 2017 et elle devait durer 6 mois, donc s’achever le 31 mars 2018. Le Président de la République a exceptionnellement autorisé que cette opération soit prolongée d’un mois pour s’achever le 30 avril 2018 », a indiqué Bruno Koné.
Passé ce délai le 30 avril 2018, préviendra-t-il, « les personnes non identifiées selon les exigences prescrites par le décret de cette 2ème phase d’identification,  seront mises en restriction d’appel pendant une période de 2 mois. Et si après ces deux mois, ces personnes ne sont toujours pas identifiées, elles risquent conformément à la réglementation en vigueur, d’être tout simplement désactivées, leur numéro supprimé et sorties des registres des abonnés ».
Bruno Koné a en outre révélé que le prix bord champ garanti pour la campagne intermédiaire 2017-2018 du cacao en Côte d’Ivoire est fixé à 700 FCFA. Cette campagne dit-il, s’ouvre ce 1er avril. A en croire le porte-parole du gouvernement, la production pour la campagne 2017-2018 à ce jour est estimée à peu près 2 millions de tonnes. Et en ce qui concerne la campagne intermédiaire, la production est exprimée à 500 000  tonnes.
Pour ce qui est du prix pour cette campagne intermédiaire, Bruno Koné précise qu’il est de tradition que le prix de la campagne intermédiaire soit inférieur à celui de la campagne principale. Il précise que « C’est ce qui se fait habituellement puisqu’il y a une décote relative notamment à la qualité moindre des productions de la campagne intermédiaire. Malgré cela, poursuit-il, le conseil a donc décidé de maintenir à 700 FCFA, le prix fixé pour la campagne intermédiaire ». Bruno Koné indique par ailleurs que instructions a été donnée au « conseil du cacao à l’effet de prendre toutes les dispositions opérationnelles y compris les sanctions appropriées en vue du respect strict du prix fixé aux producteurs ».
Pour les fêtes de pâques 2018, le porte-parole du gouvernement a par ailleurs annoncé que des mesures de renforcement de la sécurité routière ont été prises par le gouvernement. « Compte tenu des déplacements massifs des populations pendant cette période de pâques, le conseil a instruit le ministre des Transports, celui en charge de la Défense et celui de la Sécurité à l’effet des mesures exceptionnelles de sécurité routière en vue de permettre aux populations de voyager dans les meilleures conditions. »
Il s’agira entre autre a dit Bruno Koné, d’intensifier l’information et la sensibilisation des populations, en particulier des conducteurs, renforcer les campagnes de sensibilisation des usagers de la route à travers les médias et les actions de proximité, améliorer les signalisations routières et les traitements de ce qui s’appelle les point noirs donc les points qui enregistrent le plus d’accident, renforcer la signalisation verticale, horizontale et lumineuses aux endroits à risque, fermer dans la mesure du possible les nids de poule sur les routes les plus dégradées, renforcer les contrôles routiers et la répression.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment