09212018Headline:

SOCIETE, Côte d’Ivoire: Mot d’ordre de grève suivi par les agents d’ANADER Alépé

A l’appel du Mouvement pour la défense des droits des agents Anader de Côte-d’Ivoire (Moddaaci), les agents de la zone de l’Agence nationale d’appui au développement rural (Anader) d’Alépé observent un arrêt de travail de 72 heures depuis le 20 mars.

Pour le premier jour, ils ont organisé un sit-in devant les locaux de ladite zone. Portant presque tous des chasubles à l’effigie de leur structure, ils disent être déterminés à faire aboutir leurs différentes revendications qui sont, entre autres, le déblocage des avancements depuis vingt ans (1998-2018), le paiement des frais d’entretien de moto, de mission et de déménagement de 2008 à 2018, l’augmentation des indemnités de logement des catégories E1 à R2 et l’arrêt du préfinancement des programmes et projets par les travailleurs eux-mêmes.

«Malgré tous les efforts de revalorisation salariale que le chef de l’État a consentis aux travailleurs par l’augmentation des salaires et le déblocage des avancements, à l’Anader, les avancements sont toujours bloqués depuis vingt ans. Quant à la revalorisation salariale, après la décision de la Confédération générale des entreprises de Côte-d’Ivoire d’appliquer un taux d’augmentation de 8 à 15% des salaires, la Direction générale a appliqué un taux d’augmentation de 13% des salaires qui, malheureusement, a été mal réparti», peut-on lire dans un mémorandum dont nous avons reçu copie.

Obrou Ebieley Donatien, le délégué de la zone, indique que les deux premiers jours seront consacrés aux sit-in. Pour le dernier jour, tous les agents resteront à la maison.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment