11142018Headline:

Sommet Ua-Ue : Lettre du Continent”dans une colère noire le chef d’etat ivoirien a administré un petit « slap»à un de ses ministre”

Extrême imprudence. Manque de savoir-être. Manque de respect. Tout y passe. Le comportement d’un ministre du gouvernement Amadou Gon Coulibaly, lors du sommet Union africaine-Union européenne (Ua-Ue), a soulevé chez le chef de l’État, Alassane Ouattara, une colère noire, au point qu’il lui a administré un petit « slap».

Le ministre en question, dont nous taisons le nom, est issu du Rassemblement des républicains (Rdr). Il occupe un important portefeuille de souveraineté, et est réputé très proche du président de la République. Son cabinet s’était pourtant fortement impliqué dans les préparatifs de ce sommet dont la réussite se présentait, pour les autorités ivoiriennes, comme un grand défi.

 

La « Lettre du Continent », dans sa livraison n° 766 du 6 décembre 2017, apprend que ce ministre a particulièrement indigné le président Alassane Ouattara qui n’a pas hésité à lui donner « une tape ». Le ministre, sourire aux lèvres, communiquait, allègrement, sur son téléphone portable, avec une personne en ligne. «  Assis derrière Alassane Ouattara, lors de la plénière du sommet Union africaine-Union européenne, à Abidjan le 29 et 30 novembre 2017 (…), le ministre a décroché son téléphone, au moment où Alpha Condé (Ndlr, président de l’union africaine) faisait son allocution », écrit LC.

Qui poursuit pour dire que «  le président ivoirien (Ndlr : Alassane Ouattara) a discrètement rappelé à l’ordre son ministre (…) en lui donnant une tape, avant de le recadrer sèchement dans les coulisses ».

Nos tentatives pour joindre le ministre en question, hier dimanche 10 décembre 2017, sont restées infructueuses. Mais la question est de savoir la suite que le chef de l’État va donner à ce fâcheux impair ? On en saura certainement davantage les prochaines semaines…

 

Armand B. DEPEYLA

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment