01192017Headline:

Soro n’en fini plus de s’expliquer En Côte d’Ivoire

Guillaume-Soro-médaile

Soro pas sorti de l’auberge

Il ne passe plus de jour sans que l’affaire des écoutes téléphoniques impliquant Guillaume Soro ne soit évoquée dans la presse ivoirienne. Selon Soir Info, cette affaire a créé des difficultés au sein du camp du président de l’Assemblée nationale. « Affaire ‘’échange téléphonique’’: C’est la confusion entre Soro et son entourage », livre à sa Une le quotidien. Le journal revient notamment sur les propos de Guillaume Soro qui avait indiqué lors d’une conférence de presse que ce « montage » n’était pas une oeuvre de cadres du RHDP. « En balayant du revers de la main l’idée que cette histoire ait été montée en épingle par des personnalités de sa famille politique, il contredit son entourage qui s’était exprimé sur le sujet dès l’éclatement de l’affaire », fait valoir Soir Info.

Quant à L’Inter, il y va de nouvelles révélations dans cette affaire. « De nouveaux secrets livrés, hier, dans l’affaire Soro », barre à sa Une le journal. « hier, un proche de Guillaume Soro a confié la voix rassurante qu’avec l’avocat du président de l’Assemblée nationale, des plaintes sont en élaboration et seront déposées dans les heures qui suivent contre les ‘’acteurs’’ du ‘’complot’’ », précise le quotidien.

Malgré cette assurance, Guillaume Soro serait bel et bien en difficulté. « Affaire ‘’écoutes téléphoniques, assassinat de Tagro’’: totalement coincé, Soro veut brouiller les pistes », titre à sa Une Notre Voie. Selon le quotidien, « Soro se sent cerné et il n’a pas envie de multiplier les fronts. il sait aussi que malgré ses dénégations, il aura fort à faire pour convaincre l’opinion de son innocence. Surtouts les autorités burkinabés décident de donner une suite judiciaire à cette affaire ».

Le Temps ne dit pas autre chose. A sa Une, « Scandale des écoutes téléphoniques: Guillaume Soro parle et s’enfonce », souligne le journal. Le quotidien se penche notamment sur la stratégie de défense de Guillaume Soro depuis l’éclatement de ce scandale. « A travers son discours, on sent également Soro anéanti, comme le disait le chef de l’Etat, par cette affaire. Il est touché, une fois de façon sérieuse ».

Ces positions des journaux proches de l’opposition, Nord-Sud Quotidien entreprend dans production du jour de les décortiquer. « Pour qui roulent les journaux bleus? », interroge en manchette le quotidien. « Depuis la publication la semaine dernière de la fameuse conversation téléphonique attribuée à Guillaume Soro et Djibril Bassolé, la presse pro-Gbagbo, semble avoir trouvé une nouvelle motivation à combattre le chef du parlement ivoirien ».

Linfodrome.ci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment