01182017Headline:

Sources burkinabé /Audio Soro -Bassole est authentique/Une 3e bande livre de nouveaux secrets

Soro Bassolé

Rebondissement dans l’affaire des écoutes téléphoniques: La bande sonore de 16mn est authentique, selon des sources burkinabé

Une 3e bande sonore livre de nouveaux secrets

Les prétendus échanges entre Guillaume Soro et Djibril Bassolé continuent de faire couler beaucoup d’encre et de salive

Rebondissement dans l’affaire des écoutes téléphoniquesLe scandale des écoutes téléphoniques n’en finit pas de rythmer l’actualité.

Dernier épisode de ce feuilleton : les révélations faites par Jeune Afrique relativement à l’authenticité de la bande sonore controversée de 16mn. Dans sa toute dernière édition à paraître ce lundi matin, le confrère revient sur ces présumés échanges téléphoniques entre le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro et l’ex-ministre des Affaires étrangères burkinabé, Djibril Bassolé. Dans l’avant-goût qu’il a donné sur les antennes de Rfi, le dimanche 29 novembre 2015, Jeune Afrique révèle que la bande sonore ayant fait le buzz il y a quelque temps, est authentique. Du moins si l’on en croit des sources bien introduites auprès des autorités burkinabé de la transition. A la question de savoir si le fameux enregistrement de 16 mn est bien un échange entre les deux personnalités incriminées, le Directeur des rédactions du bimensuel s’est voulu sans équivoque : « Mais, disent nos journalistes qui ont enquêté sur cette affaire, quelques rares bavards parmi les proches de la présidence admettent cependant que la bande a l’air d’être authentique et disent reconnaître la voix de Soro ». Le disant, le confrère vient aider, un tant soi peu, à démêler l’écheveau de cette affaire pour le moins scabreuse. Ces allégations reprennent celles qu’avait avancées, il y a quelques jours déjà, un autre confrère de la place, L’Eléphant déchaîné, citant certaines sources sécuritaires, ayant des années d’expérience dans les écoutes téléphoniques. Elles dissipent quelque peu l’épais brouillard qui recouvrait l’authenticité de la fameuse bande sonore qui a inondé la toile et dans laquelle l’on croit entendre les voix de Guillaume Soro et Djibril Bassolé. Pour le bimensuel panafricain, les deux hommes pourraient avoir de bonnes raisons de donner un coup de pouce aux ex-putschistes de Ouaga. « Oui, l’un et l’autre pouvaient avoir intérêt à ce que le coup d’État du Rsp( Régiment de sécurité présidentielle, Ndlr) réussisse, puisque comme eux, Diendéré faisait partie des soutiens de l’ancien régime Compaoré. Et on sait que Soro n’aimait pas beaucoup Zida », soutient-il. En a-t-on pour autant fini avec la polémique quant à la crédibilité de cet enregistrement sonore ? Rien n’est moins sûr, d’autant qu’une troisième bande sonore vient d’être rendue publique. Eventée par Jeune Afrique, elle livre de nouvelles informations sur cette histoire des écoutes téléphoniques. Dans cette troisième bande, l’on apprend que les contacts réclamés à Djibril Bassolé par le supposé Soro qui parle sur la bande de 16mn, lui ont été transmis. « C’est un enregistrement d’un peu plus d’une minute dans lequel Bassolé confirme l’envoi des deux contacts demandés », commente le confrère, parlant du contenu de ce tout dernier enregistrement ayant fuité. Et d’ajouter que les proches du président de l’Assemblée nationale ivoirienne, « ne conteste(nt) pas l’authenticité de cette bande », qui, selon eux, vient corroborer leur version de l’affaire.

Assane NIADA

SOIR INFO

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment