10232017Headline:

« Start-Up 2014 »:Quatre lauréats du concours reçoivent un financement de 75 millions de FCFA

Start up

Le Fonds ivoirien de développement des entreprises nationales (FIDEN) a octroyé un prêt global de 75 millions de FCFA, à quatre des dix promoteurs lauréats du concours Start-Up du Forum Investir en Côte d’Ivoire (ICI 2014). A l’occasion d’une cérémonie à Abidjan, le 8 janvier, les bénéficiaires de cet appui financier ont reçu leurs chèques.

Hormis M. Koné Gninlnagnon (3e prix du concours) qui a reçu la somme de 15 millions de FCFA pour financer l’activité de vente de riz locale de sa société KATIO APKA, les trois autres bénéficiaires ont reçu chacun un chèque de 20 millions de FCFA.

Il s’agit de Yao Kouadio (2e prix), promoteur de l’entreprise ECOFIND-CI qui travaille à la transformation de la noix de coco en fibre et en produits dérivés, de M. Djibré Serge Franck (6e prix) de BRAVA AFREECA qui opère dans l’installation de distributeurs automatiques de crédits de téléphonie et de M. N’Vally Koné (9e prix) de la société TROPICALIM qui produit du thé à infusion avec les feuilles de savane appelées « quinquéliba ».

Le Directeur général du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), M. Emmanuel Essis Lath, a fait savoir que les quatre récipiendaires de ce jour ont reçu leur financement, parce qu’ils ont achevé le processus de mise en place de leurs différentes entreprises.

Dans une démarche d’accompagnement des promoteurs, les moyens qui viennent d’être mis à leur disposition vont servir selon lui, à les rendre opérationnels, en les dotant en biens d’équipements. À termes, ces quatre sociétés devraient employer une centaine de personnes.

Les six autres vainqueurs pour lesquels la recherche de fonds se poursuit devraient recevoir leurs financements d’ici fin juin 2015, le temps qu’ils achèvent à leur tour, les modalités d’installation de leurs entreprises, a indiqué le Directeur du CEPICI.
Il a rappelé que les premiers chèques qui ont été remis aux vainqueurs du concours START-UP, le jour où ils ont été révélés en janvier 2014, ont servi essentiellement, et toujours dans une démarche d’accompagnement, à aider ces jeunes promoteurs à installer leurs entreprises naissantes.
Le FIDEN qui a octroyé ces fonds a durant l’année précédente et financé, à hauteur de 186 millions de FCFA, neuf projets issus de quatre start-up et de cinq entreprises existantes. Le but de ce fonds est de promouvoir l’entreprenariat jeune, l’auto-emploi et les petites et moyennes entreprises (PME). Ces dernières fournissent 23% des emplois stables et durables et contribuent à 20% du produit intérieur brut (PIB) de la Côte d’Ivoire.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment