07222017Headline:

Stephane Kipré rachette le Journal le “Nouveau Courier” de Kouamouo-Voici le montant

Lutte de clans

La lutte pour le contrôle de l’héritage politique de Laurent Gbagbo (73 ans bientôt) bat son plein, et pas seulement entre Affi et Sangaré, mais aussi entre «clans» de la famille naturelle. A ce jeu, chaque clan peaufine ses armes et stratégie.

Blé Goudé (la quarantaine), l’héritier politique naturel emprisonné avec son mentor à La Haye, le Cojep sans son chef doit affronter certes les deux tendances du FPI, mais aussi le gendre Stéphane Kipré (la quarantaine), et son parti l’Union des nouvelles générations (UNG). Une structure qui éprouve toujours du mal à marcher sur les traces du Front Populaire Ivoirien, ou même du COJEP, malgré les moyens financiers dits colossaux détenus par la fille et le gendre.

Mais Kipré (ancien du RHDP, transfuge du MFA d’Anaky Kobena, neveu de Joël N’guessan) ne se verrait pas seulement en lutte avec le COJEP de Blé Goudé. Il doit aussi faire face à la très influente Nadiana Bamba (la quarantaine elle aussi), détentrice du Groupe de presse Cyclone, maison-mère des titres «Le Temps» et «LG info». Madame Bamba, la seule à voir Laurent Gbagbo très régulièrement, aurait une grande influence sur la tendance «Gbagbo ou rien» dirigée par Sangaré Aboudramane. Elle aurait aussi plusieurs autres cadres influents dans son sillage, dont Damana Adia Pikass et Koné Katinan, tous deux exilés à Accra depuis 2011.

Empires mediatiques

La Lettre du Continent dans sa dernière parution du 15 mars 2017, révèle à cet effet que Stéphane Kipré a choisi de se renforcer «son empire» médiatique, en rachetant la société Avenir Médias du journaliste Franco-Ivoiro-Camerounais Théophile Kouamouo, éditrice du quotidien le Nouveau Courrier. La transaction aurait coûté un « petit » montant de 27 400 euros, soit 18 millions de F CFA. L’accord de vente aurait été récemment conclu à Paris.

Avec ce rachat, le gendre et la fille ajoutent un nouvel instrument de communication à leur journal déjà existant, le Quotidien (d’Abidjan).

Depuis fin janvier 2017, le Nouveau Courrier surendetté durant plusieurs années, est redevenu subitement créditeur, après «une injection de capital de 50 millions de F CFA».

Rappelons enfin que Stéphane Kipré est très proche de l’homme d’affaires Charles Kader Gooré.

Connection

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment