12142018Headline:

Syrie : 250 morts après des bombardements sur la zone rebelle de la Ghouta

Au moins 106 civils ont été tués mardi dans les bombardements sur la Ghouta orientale, une enclave rebelle assiégée à l’est de Damas, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Cela porte à 250 morts le bilan des civils tués depuis dimanche dans ce dernier fief rebelle près de la capitale, d’après l’OSDH. Le bilan des bombardements était de 17 morts dimanche et de 127 morts lundi, le bilan quotidien le plus lourd depuis quatre ans dans cette région rebelle.

Par ailleurs, un important hôpital de la Ghouta orientale a été mis hors service mardi par des bombardements de l’aviation russe, ont indiqué la Société médicale syro-américaine (SAMS) et l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

“L’hôpital dans la localité d’Afrine a été bombardé à deux reprises et mis hors service”, a affirmé Moussa Naffa, le directeur régional de SAMS, une ONG qui soutient des centres médicaux en Syrie.

Selon l’OSDH, l’hôpital a été visé par des frappes russes, les premières contre la Ghouta orientale depuis trois mois.

Cet hôpital, qui était l’un des principaux de la région, avait accueilli plusieurs dizaines de morts et de blessés ces dernières 48 heures, dont des habitants de la localité voisine de Hammouriyé.

Les forces prorégime entrent dans Afrine

Des forces prorégime sont entrées mardi dans l’enclave d’Afrine, région du nord-ouest de la Syrie où l’armée turque mène depuis un mois une offensive pour déloger une milice kurde, a indiqué une source locale.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment