08192018Headline:

Tension au sommet de l’Etat; Il pourrait avoir incidemment désamorcé une “bombe” qui risquait de lui péter au visage; De quoi s’agit-il ?

En sortant de prison, le Directeur du protocole de Guillaume Soro, Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul, Alassane Ouattara va sûrement réchauffer quelque peu les relations entre lui et le président de l’Assemblée nationale.

Il pourrait avoir incidemment désamorcé une “bombe” qui risquait de lui péter au visage. De quoi s’agit-il ? Si l’on en croit Jeune Afrique, les tensions au sommet de l’Etat étaient si persistantes que le président de l’Assemblée nationale menaçait de prendre une grave décision. Une façon d’exprimer bruyamment son ras-le-bol. De fait, rapporte l’hebdomadaire dans sa parution du 5 au 11 août 2018, Guillaume Soro en avait assez d’être l’objet de coups tordus, sous-forme de peaux de banane jetées sous les pieds des cadres qui se réclament de lui.

Aussi envisageait-il de donner un coup de pied dans la fourmilière en renonçant à son juteux fauteuil de patron de l’hémicycle. “En privé, l’ancien chef rebelle dit ne pas comprendre les crispations qu’il suscite. Il estime être en droit d’avoir son propre agenda et a émis l’idée de proposer sa démission au chef de l’Etat”, rapporte le confrère.

Qui croit, par ailleurs, savoir que le chef du Parlement n’est pas très chaud pour le parti unifié tel que conçu par Ouattara et le Rdr. “S’il affirme en privé ne pas se sentir concerné par le parti unifié tel que construit par le Rassemblement des républicains( Rdr), il ne l’a pas encore affirmé publiquement”, poursuit la même source. Sauf qu’au moment où le confrère balançait ces informations, l’actualité politique nationale n’avait pas encore connu les derniers soubresauts, qui rabattent totalement les cartes, désormais.

 

avec AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment