06072020Headline:

Tension politique en plein Coronavirus : l’UDPCI cogne à son tour le RHDP

près la sortie d’Adama Bictogo, directeur exécutif du RHDP, qui semblait ridiculiser l’UDPCI et son président, la réponse de la part des responsables de l’UDPCI ne s’est pas fait attendre. Dans un langage direct et cru, ils ont rappelé que leur parti ne saurait être un club de soutien à un quelconque club d’amis, encore moins à un clan.

Le vendredi 24 avril 2020, lors d’une réunion tenue au siège du RDR, avec plus de 11 personnes présentées comme des coordonnateurs de l’UDPCI du district d’Abidjan et ayant épousé la candidature du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, Adama Bictogo a fait cette déclaration interpellative à Albert Mabri Toikeusse, président de l’UDPCI et 2ème vice-président du RHDP accusé de ne pas rouler pour la candidature de Gon Coulibaly.

RÉPONSE DE L’UDPCI À BICTOGO
«… J’ai reçu des militants RHDP issus de l’ex-UDPCI. Depuis la mise en place du RHDP, il a été demandé à tous les partis de se mettre en veilleuse. C’est ce qui a été fait par tous les partis. On ne peut pas en même temps se réclamer du RHDP et tenir des réunions en tant que UDPCI. Donc, les coordonnateurs du District et 4 vice-présidents sont venus pour réaffirmer, d’une part leur engagement conformément à l’idéologie et au principe RHDP, et d’autre part, marquer leur soutien à la candidature du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, choix du RHDP à la réunion du Conseil politique du 12 mars 2020. »

Cette sortie, alors que des émissaires du régime RHDP défilent discrètement chez Mabri pour le convaincre, n’est pas du goût des dirigeants de l’UDPCI qui n’ont pas hésité à répliquer. Le dimanche 26 avril, sur la page facebook de Mme Eveline Taly Kponh, une parlementaire et membre influente de la direction de l’UDPCI, a été publié ceci : « Suite à quelques déclarations qui se font ces derniers temps sur la position de l’UDPCI et son Président Abdallah Albert Toikeusse MABRI par des individus qui se croient hyper populaires,

L’UDPCI DE MABRI N’EST PAS UN CLUB DE SOUTIEN
Je voudrais rappeler que l’UDPCI n’est pas un club de soutien inféodé à un quelconque parti politique. Il est temps que l’intelligence de ces individus les éclaire ». Une passe d’armes qui démontre à l’envi que les responsables de l’UDPCI ne sont pas prêts du tout à laisser leur parti être absorbé au profit d’un groupe dont il ne partage pas les méthodes et la vision des choses. En fait de vision des choses, le Dr Albert Toikeusse Mabri disait, le 22 avril 2019, à Koffikonankro (Bocanda) à l’occasion de la célébration de « Paquinou 2019 » :

« Nous connaissons cette maison, parce que nous y avons grandi, et nous savons que ce que Houphouët-Boigny voulait, c’était un parti de rassemblement, c’était un pays où tous se sentaient bien… Il a commencé dans les années 70 à affecter les élèves partout. Ça quittait chez moi à l’Ouest pour aller à Katiola, à Aboisso, ça quittait à Abengourou pour aller à l’école à Odienné. C’est ce pays qu’il construisait, pour que nous soyons ensemble. »

« Aujourd’hui, c’est beaucoup de regrets que nous voyons autour de nous. Et vous, vous avez une responsabilité. Votre responsabilité, c’est d’aider à reconstruire cela, à ramener la Côte d’Ivoire sur ce chemin, à rassembler les Ivoiriens. Et je suis venu pour dire que nous serons avec vous, dans ce combat pour rassembler les Ivoiriens, pour bâtir la nouvelle Côte d’Ivoire, pour être solidaires, pour partager, pour que ce soit un pays d’équité, un pays qui n’enregistre pas de regrets tous les jours, pour ne pas que ce soit un pays qui donne le ton à la désunion, à la violence, à tout ce qui nous éloigne les uns des autres. Sur ce chemin, nous serons debout et nous résisterons à tout… ». Comprenne donc qui pourra. D’ailleurs, le président de l’UDPCI a remanié son cabinet politique le week-end.

Avec Yeclo

Comments

comments

What Next?

Recent Articles