06202018Headline:

Tête-à-tête au palais présidentiel livre encore des secrets: colère de Ouattara contre Soro, des personnalités burkinabé citées

Tête-à-tête au palais présidentiel : La vraie raison de la colère de Ouattara contre Soro, des personnalités burkinabé citées

On en sait un peiu plus sur les heures froides entre le président ivoirien, Alassane Ouattara et le président de l’Assemblée natoionale, Guillaume Soro, avant leur tête-à-tête, il y a quelques jours, pour décrisper cette atmosphère de crise.

Ils se sont certes réconciliés à travers le tête-à-tête du vendredi 3 novembre 2017 au palais présidentiel d’Abidjan-Plateau, mais la crise qui les opposait depuis plusieurs mois n’en finit pas de livrer des secrets. La Lettre du Continent (Lc) croit avoir décelé quelques uns, qu’elle livre dans sa parution N°765 du 22 novembre 2017. Le bi-mensuel d’informations confidentielles note qu’entre autres faits à l’origine du froid entre le président Alassane Ouattara et son ancien dauphin constitutionnel, Guillaume Soro, il y aurait une confidence faite au chef de l’État ivoirien depuis le Burkina Faso. Des personnalités du pays de Roch Kaboré auraient révélé le contenu de certains «propos critiques»de Soro à l’encontre du président Ouattara et son épouse Dominique. «L’endurcissement d’Alassane Ouattara envers son ex-protégé trouvait aussi sa cause dans des propos critiques envers le couple présidentiel ivoirien, attribués à Soro par des responsables burkinabé lors du 6è sommet du Traité d’amitié et de coopération (Tac) entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, en juillet dernier», écrit la Lc. Et ce n’est pas tout. Le président Alassane se serait également agacé d’un agenda un peu trop ” free ” de son chef du Parlement qui lui échappe par moments. «Cet entretien a permis de régler des différends d’ordre personnel et protocolaire. Guillaume Soro s’est engagé à faire remonter davantage d’informations au chef de l’État, en particulier par téléphone, relatives à son agenda et ses déplacements», confie le journal. Joints pour en savoir davantage, des proches du président de l’Assemblée nationale (Pan) ne confirment pas cette information. «C’était un tête-à-tête au vrai sens du terme, et c’était très fermé. Ce sont les deux personnalités qui se sont rencontrées qui peuvent nous dire ce dont elles ont parlé. Tout le reste, c’est de la spéculation», coupe un collaborateur du Pan. Dans l’entourage du chef de l’État, personne ne souhaite se prononcer sur ses audiences, encore moins celle du 03 novembre dernier. «Je n’étais pas là, donc je ne peux rien vous dire. Ce serait vous mentir», répond un cadre du Palais, interrogé sur la question. Une évidence cependant, c’est que le président de la République ivoirienne, Alassane Ouattara, et le patron du Parlement, Guillaume Soro, ont renoué le contact, aussi bien verbal que physique, après plusieurs mois de tension. Lundi 20 novembre 2017, le nom de Soro est apparu en bonne place sur la liste des vice-présidents du Rassemblement des républicains (Rdr), parti au pouvoir, publiée par la présidente du parti, Mme Henriette Dagri Diabaté, après un avis favorable du président Ouattara. Signe que la paix est revenue au sommet de l’État.

Hamadou ZIAO

La Lettre du Continent

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment