02232024Headline:

Tiken Jah Fakoly : « Je n’ai jamais été décoré dans mon pays »

Reçu sur le plateau de la Nci, Tiken Jah Fakoly fait une déclaration fracassante qui tourne e boucle sur les réseaux sociaux depuis quelques heures.
Côte d’Ivoire : Tiken Jah Fakoly choqué par le boycott du reggae
Après une tournée qui a duré plusieurs mois, Tiken Jah Fakoly est rentré dans son pays. A l’aéroport, il a eu droit à un accueil chaleureux. une première pour lui en Côte d’Ivoire, selon ses dires. « C’est la première fois que j’ai un accueil comme ça et ça me fait plaisir », a-t-il confié.

La star du reggae n’a pas seulement manqué d’accueil chaleureux et triomphal dans son pays. Il dit n’avoir jamais eu une décoration dans son pays. « Je n’ai jamais été décoré dans mon pays », a-t-il déclaré avec stupéfaction.
Dans l’opinion, cette déclaration a sonné comme un coup de gueule, l’expression d’une frustration. Mais il n’en est rien selon l’artiste. « J’ai une belle carrière aujourd’hui, je n’ai rien à envier. Quelqu’un qui joue partout et qui a le respect du public. Je pense que c’est la meilleure décoration ».

Pour avoir choisi le reggae, Tiken Jah Fakoly s’était déjà préparé psychologiquement au rejet des siens. Il a évoqué l’exemple de Bob Marley, qui, de son vivant, n’a pas été décoré dans son pays. « Le reggae est une musique de contre pouvoir. Le reggae a toujours eu de problème avec ceux qui sont au pouvoir, mais une lige tracée qu’il faut suivre », a-t-il indiqué.

Ce rôle de contre pouvoir, Tiken Jah Fakoly le joue très bien à travers sa musique. Les thématiques abordées dans ses chansons en disent long. Comme le recommande le reggae, il prend clairement position pour le bas peuple et dénonce les inégalités et injustices.

Vainqueur du trophée « Les Victoires de la musique » en France, le natif d’Odienné vise désormais le Grammy Awards. C’est désormais l’une de ses grosses perspectives pour pousser encore plus loin son art.

What Next?

Recent Articles