12142018Headline:

Tout sur le discours de S.E.M. Alassane Ouattara, sur la coopération sino-africaine, du sommet de Beijing (Chine).

Monsieur XI Jinping, Président de la République Populaire de Chine, co-Président du Forum sur la Coopération sino-africaine (FOCAC),
Monsieur Matamela Cyril RAMAPHOSA, Président de la République d’Afrique du Sud, co-Président du Forum sur la Coopération sino-africaine,
Monsieur Paul KAGAME, Président de la République du Rwanda, Président en exercice de l’Union Africaine,
Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,
Monsieur le Président de la Commission de l’Union Africaine,
Honorables Invités,
Mesdames et Messieurs,

Je voudrais tout d’abord exprimer mes sincères remerciements au Président XI Jinping, au Parti Communiste chinois, au Gouvernement et au peuple chinois, pour l’accueil chaleureux qui nous a été réservé, et pour les facilités qui ont été mises à notre disposition depuis notre arrivée à Beijing.
Mes remerciements vont également à l’endroit du Président Cyril RAMAPHOSA, co-Président du FOCAC, pour le rôle joué par la République d’Afrique du Sud, au nom de l’Afrique, dans l’approfondissement du Partenariat Chine-Afrique.

Je félicite le Président Macky SALL qui accueillera notre prochain Sommet en 2021, au Sénégal.
A l’instar de mes Pairs qui m’ont précédé, je me réjouis de l’occasion que nous offre ce Forum sur la coopération sino-africaine pour féliciter et remercier le Président XI Jinping et le Gouvernement chinois, pour les résultats remarquables obtenus dans la mise en oeuvre des mesures et programmes adoptés en 2015, à Johannesburg.

La Chine a tenu ses promesses et nous pouvons tous constater que nos pays sont aujourd’hui de véritables chantiers, et connaissent une profonde transformation économique, pour le bien-être de nos populations et de notre jeunesse, en particulier.

Monsieur le Président,
L’Afrique fait face à d’importants défis parmi lesquels le terrorisme, le réchauffement climatique, la transition démographique et la mobilisation des ressources pour le financement de son développement.

Le partenariat Chine-Afrique doit donc se consolider et se diversifier davantage à d’autres secteurs et outils, notamment la sécurité et la promotion des investissements directs étrangers et des partenariats publics privés (PPP).

Je suis convaincu que nous y parviendrons, car nous, Dirigeants africains, sommes déterminés à assumer pleinement nos responsabilités en matière de sécurité et de développement de nos pays et nous remercions les Autorités chinoises pour leur soutien et leur grande vision pour le continent africain et sa stabilité.

Monsieur le Président,
Je voudrais vous remercier pour les importantes annonces que vous avez partagées avec nous dans les huit initiatives développées hier à l’ouverture de notre Forum, dont le montant total s’élève à 60 milliards de dollars US, soit 33.000 milliards de F CFA et qui concernent tous les domaines importants pour l’émergence de nos pays.

L’annonce d’actions et de mesures aussi importantes dans un contexte économique mondial difficile, traduit la confiance mutuelle qui existe entre la Chine et l’Afrique, ainsi que notre détermination à porter notre partenariat à un niveau stratégique sans précédent.
La mise en oeuvre des annonces de Beijing doit nous permettre d’accélérer la construction d’économies performantes, et de développer les secteurs à forte valeur ajoutée.

La Côte d’Ivoire soutient donc le Plan d’action de Beijing du FOCAC, véritable feuille de route de notre Partenariat et appelle à son adoption par notre Forum. Mon pays salue également l’ouverture de la Coopération sino-africaine à l’importante initiative « la Ceinture et la Route » à laquelle mon pays vient d’adhérer le 30 août dernier, à l’occasion de ma visite d’Etat.
Cette évolution nous offre l’opportunité de faire avancer collectivement l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, et de promouvoir nos différentes stratégies nationales de développement.

Je me réjouis particulièrement de l’importance accordée à la coopération en matière de sécurité et de défense par le Plan d’action de Beijing. A cet égard, je voudrais réitérer la détermination de mon pays à soutenir nos actions collectives au Conseil de sécurité où nous siégeons, pour les années 2018 et 2019, en parfaite entente avec la Chine, les autres amis et membres africains du Conseil de sécurité.

Je suis heureux de constater que les annonces faites par le Président XI Jinping et le Plan d’action de Beijing, font corps avec notre Plan National de Développement 2016 -2020, et avec notre politique de transformation de nos matières premières et notre politique d’industrialisation.

La Côte d’Ivoire entend donc poursuivre son excellente coopération avec la Chine dans le cadre :
– du développement de ses infrastructures,
– de l’accélération de la transformation de ses matières premières, notamment le cacao et la noix de cajou dont nous sommes les premiers producteurs au monde, dans le cadre de son industrialisation,
– d’une plus grande participation du secteur privé chinois dans l’économie ivoirienne, et du renforcement de ses relations avec le secteur privé ivoirien,
– et enfin de la diversification de nos échanges et du partage des technologies et du savoir-faire de nos peuples.

Monsieur le Président XI Jinping, avant de conclure, je voudrais vous remercier et saluer votre courage politique et votre vision, à la base des réformes importantes que vous avez entreprises et qui font de votre pays un acteur majeur dans les affaires du monde, et un partenaire sincère et sûr pour l’Afrique et la Côte d’Ivoire.

Je voudrais adresser mes sincères félicitations à la République de Gambie, à la République Démocratique de Sao Tomé et Principe et au Burkina Faso qui sont devenus nouveaux membres du Forum sur la Coopération sino-africaine.
Je souhaite également plein succès à la coprésidence de mon frère Macky SALL.
Vive la coopération sino-africaine !
Je vous remercie.

 

abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment