10232020Headline:

Toute la vérité sur les contacts téléphoniques entre Affi et Gbagbo

gbagbo et affi

DEPUIS AOUT 2013 , AFFI N A PAS VOULU SE FAIRE RÉFÉRENCER DANS LES NUMÉROS QUE GBAGBO PEUT APPELER ; POURQUOI AFFI N’APPELLE PAS LE PRÉSIDENT GBAGBO : MON AINÉ SANKARA DANS LE FAUX (encore une fois).

D’abord sur son profil et ensuite dans une émission radio avec Jacques Rogers, le camarade Sankara, supporteur patenté de Pascal Affi N’guessan a affirmé, sûr de son fait que ce dernier ne pouvait joindre le président Laurent Gbagbo à la CPI parce que celui-ci avait droit à seulement 4 numéros.
Pour Sankara donc, les détenus ne peuvent recevoir et émettre des appels que vers 4 numéros qu’ils doivent préalablement inscrire à la CPI. Selon ses informations, le président Gbagbo ayant inscrit Nady Bamba, son chargé de mission Jo Mamadou, Sangaré Aboudramane et sa petite sœur Koudou Jeannette, son candidat Pascal Affi N’guessan ne peut pas le joindre directement pour parler de sa libération pour laquelle il se bat comme un beau diable.Comme je n’aime pas discuter dans le vide, j’ai joins ce matin M. Fadi El Abdallah, Porte-parole et Chef de l’Unité des affaires publiques de la Cour pénale internationale. L’unité des affaires publiques de la CPI est en charge des relations avec les médias et de la fourniture de services visant à permettre une couverture médiatique exacte des activités de la Cour. Je me suis présenté comme un blogueur écrivant un article sur cette juridiction, donc ayant besoin de certaines informations. Le monsieur m’a répondu calmement et m’a donné toutes ses coordonnées que voici : +31 (0)70 515-9152 ou +31 (0)6 46448938 ou à l’adresse fadi.el-abdallah@icc-cpi.int.À ma question de savoir à combien d’appels avaient droit un détenu, il m’a confirmé qu’il n’y a aucune limite. Le détenu doit enregistrer tous les numéros qu’il souhaite pour des raisons de sécurité. Une fois le numéro enregistré, le propriétaire peut appeler à toutes les heures d’ouverture pour parler au prévenu. Seulement en cas de plusieurs appels, priorité est donnée dans l’ordre à ses avocats puis aux membres de sa famille biologique. Parce que le président Gbagbo a été reconnu indigent, tous les appels qu’il émet vers son avocat sont gratuits mais pour les autres numéros enregistrés, il doit payer le coût de la communication. C’est aussi le cas lorsqu’il veut se faire lui-même à manger. Notre ami Sankara nous a encore une fois menti et tout homme de presse peut appeler les différents numéros pour confirmer ou infirmer mes dires.

Pourquoi le numéro de Pascal Affi N’guessan n’est pas enregistré ?

Quelques jours après la sortie de prison de Pascal Affi N’guessan en septembre 2013, le président Gbagbo très heureux a donné instruction à Jo Mamadou de trouver son numéro, puis de l’appeler afin de lui dire que lui Gbagbo se tenait à la disposition du président de son parti. Ce que ce dernier a fait et qu’il pourra confirmer aussi pour tous ceux qui le veulent. Depuis Août 2013, il n’a reçu aucun appel en retour du président sortant du FPI.
C’est dans cette atmosphère que Pascal Affi N’guessan, conscient d’avoir manqué d’égard vis-à-vis du président Gbagbo a dépêché le 17 octobre 2014, M. Thomas Tiacoh à La Haye pour le sonder par rapport à sa candidature à venir. Le président à fait comprendre clairement à ce missi dominici que du point de vu de la lutte, Affi N’guessan avait perdu sa confiance. Jo Mamadou a été témoin de cette rencontre et s’est déjà prononcé à ce propos dans la presse.
C’est après rencontre que la veille du dépôt de sa candidature à sa propre succession à la tête du FPI, c’est-à-dire le 11 novembre 2014, Pascal Affi N’guessan a rappelé Jo Mamadou afin qu’il informe le président de sa candidature pour diriger à nouveau le parti. Jo Mamadou a dit clairement à son interlocuteur qu’il était surpris que ce soit plus d’un an après que celui-ci donnait suite à son appel mais ne pouvant pas admettre que Affi n’a pas de contact depuis lors avec Gbagbo, il lui suggérait de passer par son canal habituel (vous avez dit réponse politique ?).Voici toute la vérité sur cette affaire et tout autre version n’est que mensonge. Peut-on maintenant expliquer aux ivoiriens comment on peut se battre pour faire libérer le président Gbagbo sans avoir aucun contact avec lui ? Sans jamais solliciter son avis sur les actions à entreprendre ? Sans même se soucier de comment il vit et s’il dispose de moyens
pour faire face à ses dépenses ?
Que Pascal Affi N’guessan soit candidat à sa propre succession, c’est son droit mais qu’il affirme que le président Gbagbo compte sur lui pour le libérer comme il l’a fait hier à sa conférence de presse est une manière de narguer notre chef à tous et cela est inacceptable. Pour Affi, Laurent Gbagbo est mort et fini alors il travaille à lui même son ascension et c’est pourquoi les militants et responsables du FPI ne veulent plus de lui.

Steve Béko

Comments

comments

What Next?

Related Articles