09212018Headline:

Trois semaines après sa sortie de prison, la résidence Souleymane Kamaraté dit “Soul To Soul”, ne désemplit pas.

Trois semaines après sa sortie de prison, la résidence du Directeur du protocole du président de l’Assemblée nationale, Souleymane Kamaraté dit Soul To Soul, ne désemplit pas. Personnalités, amis et connaissances y défilent pour lui témoigner leur solidarité, après son séjour en milieu carcéral.

Selon des proches de Guillaume Soro, qui en témoignent sur son site officiel d’informations, il ne se passe de jour sans que des visiteurs ne soient reçus chez Soul To Soul. Exactement comme cela se passe à la résidence de l’ex-Première dame, Simone Gbagbo.

Au nombre des visiteurs, ses ex-compagnons de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), qui se sont constitués en un collectif des ex-détenus de la crise post-électorale. Conduits par leur président, Ibo Stéphane, ils ont parlé réconciliation et pardon avec leur ex-codétenu qu’est Soul To Soul. « Il faut se débarrasser des rancœurs. Nous sommes tous des frères et sœurs d’un même pays, nous devons savoir pardonner, nous parler en frères », a dit le directeur du protocole de Guillaume Soro à ses hôtes. Puis d’ajouter: « C’est dans la paix, avec le pardon et la réconciliation, que nous pouvons envisager avec sérénité, le développement du pays ».

En réponse, Ibo Stéphane a assuré son compagnon d’infortune, de l’engagement des membres de son collectif à être désormais des artisans de la réconciliation et de la cohésion nationale.

Outre ces ex-détenus pro-Gbagbo pour l’essentiel, d’autres partisans de l’ex-chef de l’Etat, comme Jean-Yves Dibopieu, sont venus témoigner leur sympathie à Soul To Soul. Des anciens de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) et plus généralement, des ex-condisciples des années Fac, ont, eux aussi, fait le déplacement à la résidence du Directeur du protocole de Soro. Ont également tenu à venir dire « Yako » à Soul To Soul, des parents, amis et connaissances ainsi que des personnes ayant, à un moment donné de leur vie, bénéficié de la générosité de l’homme. Des membres du personnel de l’Assemblée nationale se sont, eux aussi, joints à cet élan de solidarité à l’égard de leur collègue, sorti fraîchement de prison, suite à l’amnistie accordée par le chef de l’Etat Alassane Ouattara, aux détenus de la crise post-électorale et ceux détenus pour atteinte à la sûreté de l’Etat. Chaque fois, rapporte toujours l’entourage de Soul To Soul, celui-ci recevait ses hôtes dans une atmosphère détendue et conviviale.

Par ailleurs, témoignent toujours ses proches, il a marqué son passage en milieu carcéral. « Il a été d’un soutien sans limite pour de nombreux détenus », soutient-on. Il a surtout contribué à réhabiliter la mosquée et l’église de la Maca. Il a également aidé à doter l’infirmerie de cet établissement pénitencier de médicaments de première nécessité et en matériels médicaux.

Rappelons que le Directeur du protocole du président de l’Assemblée nationale a été arrêté et écroué à la Maca en octobre 2017, pour ”attentat à la sûreté de l’Etat”. Sa détention fait suite à une affaire d’armes de guerre qui auraient été découvertes à sa résidence de Bouaké, lors de l’insurrection militaire de la mi-mai 2017.

Assane NIADA

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment