09282022Headline:

Tunisie : Swagg Man condamné à trois ans de prison pour abus de confiance

Iteb Zaibet, alias Swagg Man, influenceur-rappeur franco-tunisien connu pour ses monogrammes Louis Vuitton tatoués sur le crâne et ses rimes improbables en « ey », a été condamné à trois ans de prison par le tribunal de première instance de Sousse, le 10 mai, pour abus de confiance.

Avec sa compagne, Lolita Rebulard, qui a écopé de la même peine, Iteb Zaibet a escroqué pour plus de 2 millions d’euros un couple d’industriels franco-tunisien. Iteb Zaibet et Lolita Rebulard, absents du tribunal de Sousse, leur ont notamment fait miroiter des projets immobiliers frauduleux en Floride et des plans cryptomonnaie garantis.

« Trois ans, c’est peu. Surtout, il faudrait qu’il soit incarcéré pour qu’il ne fasse pas d’autres victimes », réagit pour Jeune Afrique Laurent*, le mari, qui, en tant qu’entrepreneur, n’est pourtant pas du genre crédule.

Comme beaucoup de Tunisiens, le couple découvre le personnage Swagg Man en avril 2019 lors d’une émission télévisée populaire. L’artiste multitatoué y étale sa vie facile de self-made man en Floride tout en fulminant contre la Banque centrale de Tunisie (BCT). Selon lui, l’institution bloquerait sans raison quelque 17 millions de dinars (5 millions d’euros) qu’il voudrait investir dans des hôpitaux et des orphelinats.

« Devant mon écran, je me suis dit “Pauvre garçon, il est victime de la bureaucratie tunisienne et de son look”, raconte Emna, l’épouse de Laurent. D’ailleurs, je trouvais que son look particulier pouvait nous être utile dans notre business [le couple préfère ne pas révéler leur secteur d’activité] ». D’abord très réticent, Laurent, lui aussi, finit par tomber sous l’influence de Rayan (à l’époque, Iteb Zaibet se fait appeler Rayan Sanches) et Lolita.

Il décrit cette dernière comme « une petite femme introvertie, qui parle doucement ». Les relations d’affaires se transforment vite en solide amitié, mais financièrement à sens unique. Laurent et Emna paient tout, notamment un séjour de luxe dans un hôtel huppé de Hammamet, à l’été 2020.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles