02032023Headline:

Un 30 décembre sans paillettes à la Bourse de Paris

Pas de quoi rougir, car la Bourse de Paris a mieux résisté aux vents contraires de 2022 que l’indice américain S&P500 ou d’autres places européennes, comme Francfort.

En se tournant vers 2023, la grande préoccupation des investisseurs est de savoir si l’économie va résister à la hausse des taux d’intérêt opérée par les banques centrales pour ramener l’inflation à un niveau correct.

“La récession, l’inflation et la stagflation feront probablement les gros titres l’année prochaine”, prévient Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

Elle constate, comme beaucoup d’analystes, que l’année a été “affreuse” pour quasiment tous les actifs du fait de la fermeture des robinets à argent gratuit des banques centrales.

“Tout a été affreux cette année, sauf pour l’énergie et le dollar”, résume-t-elle.

Pour Ipek Ozkardeskaya, ce contexte économique plombé, et plombant pour les marchés, pourrait “s’aggraver au cours des premiers trimestres de l’année prochaine”, car “les banques centrales ont encore de nombreuses liquidités bon marché qui attendent d’être retirées” des marchés.

De nombreux analystes jugent qu’une récession économique, et donc une baisse des bénéfices, est inévitable en 2023, ce qui pourrait entraîner les indices boursiers à poursuivre leur repli.

Feu vert pour AB Science

La biotech française AB Science a annoncé jeudi soir qu’elle avait reçu l’approbation de l’autorité américaine de santé (la FDA) pour lancer l’étude de confirmation de phase 3 de sa molécule phare, le masitinib, pour le traitement des formes progressives de la sclérose en plaques. Son action grimpait de 10,95% à 7,45 euros.

Le luxe et la tech en petite forme

Les actions des secteurs du luxe et des technologies étaient en berne, influencées négativement par la hausse des taux d’intérêt obligataires.

Hermès reculait de 1,41% à 1.464 euros, LVMH perdait 0,73% à 691,40 euros et Kering 0,55% à 479,95 euros. Côté tech, Worldline lâchait 0,89% à 36,62 euros, Atos 1,46% à 9,04 euros et STMicroelectronics 0,64% à 33,30 euros.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles