02232024Headline:

Un atelier d’apprentissage avec les acteurs engagés dans le renforcement de la résilience face à l’extrémisme violent ouvert à Yamoussoukro

Un d’apprentissage visant à capitaliser les acquis des études et des leçons apprises sur la résilience communautaire contre l’extrémisme violent en Côte d’Ivoire, dans le cadre du projet résilience pour la paix (R4P), se tient du 28 au 30 novembre 2023 à Yamoussoukro.

Cette rencontre qui est à sa troisième édition, a enregistré la présence de l’ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Da Devis Jessica, et du secrétaire exécutif de la commission nationale des frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI), Konaté Diakalidia.

Plusieurs dynamiques ont été présentées aux participants, à savoir « Dozo : Risques et opportunités », « Activités illicites dans le Folon » « Indice de résilience », « Ouverture des frontières », « Dynamiques des personnes déplacées » et « Dynamiques peulh dans le nord ». Il s’en est suivi des échanges entre les chercheurs et les participants sur les différentes présentations lors de la première journée, mardi 28 novembre.

Le projet R4P est une initiative quinquennale financée par l’USAID et vise à renforcer la résilience communautaire contre l’extrémisme violent.

Le projet est mis en œuvre par Equal access international (EAI), en collaboration avec l’International Rescue Committee (IRC), l’ONG Indigo Côte d’Ivoire et la Chaire Unesco de bioéthique de l’université Alassane Ouattara avec le soutien des partenaires étatiques comme le Conseil national de sécurité (CNS) et la Commission nationale des frontières (CNFCI).

Le sommet réunit chercheurs, journalistes, leaders communautaires, membres du corps préfectoral des zones frontalières et a pour objectif d’approfondir leur compréhension des dynamiques de résilience communautaire contre l’extrémisme violent, de connaître les résultats des recherches du projet et de ses partenaires et d’identifier des pistes d’actions prioritaires pour l’année avenir.

Avec des participants venus de la sous-région, des organismes et organisations internationaux ainsi que des ONG locales, ce sommet d’apprentissage se tient chaque année afin de promouvoir la synergie entre chercheurs et praticiens.

What Next?

Recent Articles