07232017Headline:

Un Imam persiste et signe:”A Attécoubé, ce sont les éléments de la Marine qui emploient les microbes”.

microbe

<<A Attécoubé, ce sont les éléments de la Marine qui emploient les microbes. Lorsque deux groupes de microbes s’affrontaient, au lieu de les séparer, ils choisissaient de tirer sur ceux qui ne travaillent pas pour eux. Je suis allé voir la commissaire (de police) pour lui demander les raisons de cette situation. Elle m’a fait savoir que quand on arrête ces enfants, des hommes en armes, en treillis, viennent les libérer sous prétexte que ces enfants ont combattu avec eux. Pour aller plus loin, je vous informe que le chef des microbes de Boribana dormait à la Marine. Un civil qui dormait à la Marine au vu et au su de tous. Quand les gens de la Cie (Compagnie ivoirienne d’électricité, Ndlr) sont venus à Boribana pour couper le courant parallèle, ces enfants ont coupé le bras d’un élément Frci du ‘’commandant Barbu’’. Cela n’a pas été sanctionné.  Il y a ce qu’ils appellent ‘’Opération ville propre’’. Ils peuvent se mettre à près de cent. Ils occupent une voie. Et ce jour-là, tous ceux qu’ils rencontrent sur cette voie, sont dépouillés de tout. Il y a deux semaines à Attécoubé, il y a un microbe qui a foncé sur moi. Arrivé à mon niveau. Il a crié ‘’Eh vieux père, c’est toi’’ et il est parti. Il avait sa machette et son pistolet en main. Pour ce que je denonce, je ne crains pas pour ma vie. Je suis guide religieux. Imam de la mosquée Ifpg au Plateau, qu’on appelle la mosquée Aemci. Je me dis que c’est une mission de Dieu. Ils peuvent me tuer s’ils le veulent. Mais, qu’ils sachent que tout ce qu’ils sèment, ils le récolteront un jour. Il faut que les autorités soient à l’écoute des populations. Depuis la fin de la crise, les portes nous sont fermées. A l’époque du Golf (hôtel), c’est moi que l’ex-ministre Guikahué appelait pour avoir des informations sur les morts et les blessés. Toutes les portes sont fermées parce que les gens ont obtenu ce qu’ils voulaient, et se foutent du reste. L’histoire est un témoignage. Aujourd’hui, nous demandons au président de la République de revoir au niveau de ses ministres. Même pour les témoignages à la Cpi dans le cas du procès de l’ex-président Gbagbo, on prend des proches, les amis.>>

autre presse

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment