12112016Headline:

Une femme Ivoirienne voulant faire serrer son s3x pour le plaisir de son mari se fait avoir

aicha-victime-de-med-serres

Aïcha, nom d’emprunt, la trentaine environ, avait confié sa vie de couple à des vendeuses de médicaments appelés secrets. Dans cette interview, elle nous raconte comment sa vie a basculé du jour au lendemain.

« Si j’ai du mal à marcher aujourd’hui, c’est parce que je souffre d’une infection vaginale très avancée. Depuis plus de quatre mois, j’ai du mal à me déplacer (…)

Le plus souvent quand on parle d’infection vaginale, automatiquement, les gens pensent qu’on l’a eue par des relations sexuelles ou par le manque d’hygiène corporelle ou encore parce qu’on utilise des toilettes malpropres. Mon infection est due à l’utilisation abusive des médicaments appelés secrets (…)
Aucun médecin ne me les a prescrits. Ces médicaments sont vendus par des femmes dans nos marchés sans ordonnance. Cela fait pratiquement un an que j’utilisais ces médicaments (…)

« Mon homme était constamment à mes côtés, au fur et à mesure que j’utilisais ces médicaments »

Il y a un an, la relation entre mon mari et moi n’était pas au beau fixe. Donc, je voulais rétrécir mon sexe pour le séduire. C’est ainsi qu’une amie m’a conseillée ces médicaments. Nous nous sommes rendues chez une vendeuse de « serrés ». Celle-ci m’a conseillé deux produits. Le premier produit est à base de comprimés que je prenais chaque jour. Ce médicament est appelé « serré ». Et le second, un produit fait à base de miel que je mettais à l’intérieur du vagin avant chaque rapport avec mon homme. Dès la première utilisation, le résultat était favorable. Mon homme ne sortait pratiquement plus. Il était constamment à mes côtés, au fur et à mesure que je les utilisais. Même les nouveaux « serré » qui faisaient leur apparition sur le marché, je les testais. Jusqu’à ce que j’en devienne accro. Aujourd’hui, mon sexe est fermé et infecté.

« Mon mari m’a quittée »

Mon  mari ne se doutait de rien. Mais grâce à ces médicaments, il était tout le temps pressé de rentrer à la maison. Il l’a su lorsque j’ai eu des infections vaginales. Il m’a quittée. Ça a été un coup dur pour moi car mes secrets ont été dévoilés au grand jour. Au départ, j’avais des démangeaisons vaginales qui persistaient et une mauvaise odeur qui me mettait mal à l’aise. Je me suis donc rendue chez un gynécologue pour une consultation. Le médecin après les examens m’a fait savoir que je souffre d’une grave infection vaginale qui nécessite une opération. Je lui ai fait voir les médicaments que j’utilisais. Après les avoir analysés, le verdict était sans appel. Ces médicaments secrets sont à la base de mon infection. Mon sexe est fermé et je souffre (…)

« Il faut que les femmes arrêtent d’utiliser ces médicaments »

Si j’ai accepté de parler de mon histoire, c’est pour que mes sœurs prennent conscience. Qu’elles arrêtent de les utiliser. Cela peut leur causer d’énormes problèmes de santé et briser leur couple. Ces médicaments qui faisaient mon bonheur ont fini par faire mon malheur. Aujourd’hui, je dois subir une opération chirurgicale pour réparer mon sexe. »

Source : gfm.sn

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment