03232017Headline:

Une ONG confirme les cas de viols à l’université Houphouët Boigny

ephrasie yao ministre de la femme.1

Une ONG confirme les cas de viols à l’université Houphouët Boigny et brandit des vidéos témoignages

L’Organisation non gouvernementale (ONG) “Besoin d’Agir” a confirmé qu’il y a bel et bien eu des cas de viols à l’Université Houphouët-Boigny d’Abidjan, révélant avoir déposé une plainte devant le Procureur près du Tribunal d’Abidjan-Plateau.

“Il y a bel et bien eu des cas de viols à l’Université Houphouët-Boigny dans la nuit du 13 au 14 avril 2016” a déclaré au cours d’une conférence de presse, la présidente de cette ONG, Christiane Djahuié, soulignant que son organisation a en sa possession des “vidéos témoignages” de certaines victimes qu’elle diffusera bientôt.

Elle a également indiqué avoir déposé une plainte devant le Procureur près du Tribunal d’Abidjan-Plateau pour réclamer la mise en place d’une commission d’enquête indépendante en vue d’identifier “les présumés coupables”.
“Sur les quatre cas de viols, il y a deux victimes qui sont ressortissantes du Nord de la Côte d’Ivoire.Les familles de ces dernières ne veulent pas qu’elles rendent public leur identité”, a expliqué Mme Djahuié.
Des viols auraient été commis à l’université d’Abidjan suite à des affrontements, le 11 avril dernier entre des policiers et des étudiants à la suite d’un mouvement de protestation de ces derniers pour des meilleures conditions d’études et dénoncer la réquisition prochaine des résidences universitaires au profit des athlètes des prochains jeux de la Francophonie que la Côte d’Ivoire va accueillir en 2017.
Notons également que la Commission Nationale des droits de l’homme (CNDHCI) et le Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) ont également confirmé les viols mais sans apporter des preuves concrètes.
Avec APA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment