09262017Headline:

USA/Gon Coulibaly à la diaspora ivoirienne : « Tous ceux qui ont été arrêtés dans le mouvement de la crise ont été remis en liberté »

Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly a révélé le samedi dernier qu’il n’y a plus de  prisonniers politiques dans les geôles nationales. C’était au cours d’une rencontre avec la diaspora ivoirienne qui a eu pour cadre l’Ambassade de la Côte d’Ivoire aux Etats Unis. A l’en croire, ceux qui sont présentement détenus se sont rendus coupables d’ « atteintes à la sûreté de l’Etat » et ont tenté « de troubler la quiétude de l’Etat ».

« La crise difficile que nous avons connue a pris fin en 2011 et depuis, le président de la République a lancé un processus de réconciliation nationale. Il n’est donc pas exact de dire qu’il y a des prisonniers politiques en Côte d’Ivoire car personne n’est en prison pour ses opinions politiques. Tous ceux qui ont été arrêtés dans le mouvement de la crise ont été remis en liberté », a rassuré le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, face à la diaspora qui exhortait le président Alassane Ouattara à « libérer les prisonniers et acteurs politiques ». C’était en marge des réunions du printemps du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (Fmi) qui se sont tenues du 17 au 23 avril derniers, à Washington (Etats Unis).

Pour le locataire de la Primature, les personnes qui croupissent à ce jour dans les geôles se sont rendues coupables d’ « atteintes à la sûreté de l’Etat à travers des attaques de commissariats et camps» et auraient tenté « de troubler la quiétude de l’Etat ». C’est pourquoi, selon lui, le Chef de l’Etat dont le rôle est aussi de protéger le territoire national et ses habitants, ne peut rester indifférent face à de tels actes.

Toutefois, il n’a pas écarté de probables amnisties à l’encontre de ces prisonniers. « La Constitution donne les moyens au président de prendre des décisions en tout état de cause. Mais cela se fait lorsque la justice a fait son travail et elle le fait », a-t-il précisé.

Il a, par ailleurs, saisi cette occasion pour inviter les uns et les autres à venir investir au pays. Car « le pays va bien, la paix et la sécurité sont revenues et les perspectives économiques sont bonnes

».

imatin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment