08232017Headline:

Utilisation du logo du parti de Gbagbo : Le FPI saisit le Tribunal du commerce de Paris pour « usurpation »

Les militants du Front populaire ivoirien (FPI) fidèles au Laurent Gbagbo ont saisi le tribunal du commerce de Paris pour « usurpation de logo » dans l’affaire qui les oppose à Pascal Affi N’Guessan. La saisine a été matérialisée, le lundi 26 juin 2007,  a appris letempsinfos des sources concordantes proches de ce parti.

Depui l’arrestation, le 11 avril 2011, de Laurent Gbagbo fondateur du Fpi et surtout depuis la sortie de prison deux ans plus tard, de son ancien Premier ministre, Affi N’Guessan, une crise est née au sein de la première force politique de l’opposition ivoirienne. L’ancien Premier ministre étant suspecté de faire le jeu de l’adversaire, Alassane Dramane Ouattara et son régime. Jusqu’à la veille du 3e congrès extraordinaire organisé le jeudi 30 avril 2015 à Maman village de l’ancien président ivoirien, Affi N’Guessan gardait la haute main sur le parti, ses ressources et son logo.

Mais les résolutions dudit congrès ont fini par le dépouiller, en plus de le radier des instances du Fpi, à l’unanimité des participants venus de toute la Côte d’Ivoire. Mais Affi n’a pas réussi à faire mentir ses anciens camarades, puisqu’il a bénéficié du soutien du pouvoir Ouattara qui l’a même nommé « chef de l’opposition », après sa participation à tout le processus électoral d’octobre à décembre 2015.

Avec le soutien de l’appareil judiciaire mis à sa disposition par le pouvoir ivoirien, la lutte pour l’utilisation du logo du Fpi a déjà tourné à l’avantage de l’ancien Premier ministre y compris tous les autres combats, contre l’aile restée fidèle à la doctrine du parti dirigé par Laurent Gbagbo dont l’intérim est assuré au quotidien par son vieil ami l’inusable Sangaré Abou Drahamane.

Le tribunal du commerce de Paris est-il compétent pour juger cette affaire ? Rappelons que la justice ivoirienne s’était dessaisi pour « incompétence « . Le temps qu’Affi Nguessan se frotte les mains et nargue ses camarades d’hier.

Par S.A-G

Source: letempsinfos.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment