02232024Headline:

Utilisation frauduleuse de documents administratifs : Le doublon démasqué 32 ans après

M. Ouattara Amadou a quitté sa terre natale, la Côte d’Ivoire, pour l’Europe en 1991. Aujourd’hui directeur général d’une entreprise de sécurité basée en Italie et en France, il décide de retourner s’installer en Côte d’Ivoire après 32 ans passés loin des siens.

Rentré en Côte d’Ivoire en 2022, Ouattara Amadou qui a pu se réaliser à l’étranger, n’arrive pas à asseoir une branche de sa structure au pays.

La raison évoquée par les administrations ivoiriennes, l’homme ne peut se faire établir une Carte nationale d’identité (Cni) ni aucun document administratif. Il se trouve qu’une autre personne qui a les mêmes données que lui (extrait de naissance) a déjà établi tous ces documents. Ce qui signifierait que M. Ouattara Amadou venu de l’Europe est une fausse personne qui veut utiliser frauduleusement l’identité d’une personne honnête.

Choqué par cette nouvelle, Ouattara Amadou décide de rechercher son “jumeau” qu’il ne connaît pas. Ayant trouvé ses coordonnées, il a à maintes reprises essayé de rentrer en contact avec lui, mais le doublon n’est jamais venu au rendez-vous.

Voulant bien comprendre ce qui se passait, Ouattara Amadou a porté plainte contre son “faux jumeau”. Quelques jours plus tard, l’homme ayant le même extrait de naissance que « le binguiste », a été interpellé par la police.

Au tribunal d’Abidjan-Plateau le 30 novembre 2023, les deux hommes appelés Ouattara Amadou qui ont les mêmes parents biologiques et la même date de naissance, ont été entendus. Il ressort que Ouattara Amadou résidant à Abidjan, n’est pas un Ivoirien mais un Nigérian. Il se nomme en réalité Tadjou Djouman Olivier et a obtenu l’extrait de naissance du vrai Ouattara Amadou, vivant en Europe par le biais de Ouattara Hamed, le cousin du “binguiste”.

« C’est Ouattara Hamed qui m’a remis l’extrait de son cousin Ouattara Amadou. Il m’avait dit que son cousin n’était plus… C’était dans les années 90 », a expliqué Tadjou Djouman.

Répondant aux questions des juges, le faux Ouattara Amadou dit avoir utilisé l’extrait de naissance depuis plusieurs années pour l’établissement de nombreuses pièces administratives, entre autres, le certificat de nationalité, la carte Cmu, le permis de conduire…

Pis, il a établi les extraits d’acte de naissance de ses quatre enfants puisque ceux-ci sont nés après qu’il a obtenu l’extrait du vrai Ouattara Amadou. Et certains des enfants travaillent aujourd’hui.

Reconnu coupable des faits d’utilisation frauduleuse des documents d’une autre personne, Tadjou Djouman Olivier a été condamné à 12 mois de prison ferme et à payer la somme d’un million de FCfa comme amende à l’Etat de Côte d’Ivoire.

À titre de dommages et intérêts, il doit remettre la somme d’un franc symbolique au vrai Ouattara Amadou venu de l’Europe pour investir et s’installer en Côte d’Ivoire, son pays.

 

What Next?

Recent Articles