11232017Headline:

Validation de la candidature de Gbagbo : Voici la réaction de la CPI

porte parole de la cpi

Le Comité de contrôle du Front populaire ivoirien (Fpi) a validé, mercredi dernier, la candidature de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo à la présidence du parti.
Le recours déposé par le camp de Pascal Affi N’guessan, lui aussi candidat, a été par conséquent rejeté. Cette validation de la candidature du fondateur du Fpi alimente les débats. Pour certains, cette candidature réduirait les chances de Laurent Gbagbo, lors de son procès qui s’ouvre le 7 juillet prochain à la Haye et pour d’autres, c’est une occasion pour leur »mentor » de montrer son influence au sein de son parti, et aussi en Côte d’Ivoire.
Joint par mail hier, pour apprécier cette nouvelle donne politique en Côte d’Ivoire, Fadi El-Abdalah, porte-parole de la Cour pénale internationale, n’a pas tardé à réagir sur la question. «La Cpi est une institution indépendante et purement judiciaire. La Cpi n’intervient pas dans les questions d’ordre politique. Il appartient aux autorités du pays concerné d’appliquer ou d’interpréter leur Constitution et leurs lois», écrit-il.
Laurent Gbagbo, 69 ans, est accusé de quatre crimes contre l’humanité, à savoir meurtres, viols, autres actes inhumains ou – à titre subsidiaire – tentatives de meurtres et persécutions perpétrés en Côte d’Ivoire lors de la crise post-électorale (2010-2011). Des violences nées de son refus de céder le pouvoir après sa défaite (…) Lire La suite sur Linfodrome

L’inter

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment