12092016Headline:

VIDEO -Côte-d’Ivoire /”Bruno Koné veut des preuves des fraude du dernier référendum? En voici!”

 

Avec une arrogance incroyable, Bruno Nabagné Koné, le porte parole du gouvernement Ouattara s’est cru obligé de lancer une boutade à l’opposition qui accuse le régime Ouattara d’avoir manipulé les chiffres pour masquer le «désert électoral» constaté lors du référendum du 30 Octobre 2016.
«Les ivoiriens aiment bien le football, quand on est en dehors d’un stade, après on ne va pas se mettre à commenter le match qui a eu lieu. Donc, il fallait commencer à y aller, s’ils y avaient été, je pense qu’ils auraient été mieux placés pour donner un avis sur ce qui s’est passé. C’est la Commission électorale indépendante, je vous le rappelle est une commission indépendante. Au-delà du fait qu’elle est indépendante, ce scrutin a été organisé comme les autres l’ont été avec la même rigueur, les mêmes principes, il y a eu des observateurs, il n’y en a pas eu en très grand nombre, mais il y a eu des observateurs internationaux qui étaient présents qui ont pu aller dans les bureaux de votes et voir ce qui s’est passé. Je pense qu’il n’y a pas de réponse à donner à ce type de critique», a expliqué Bruno Nabagné Koné.
Il oublie toutefois de mentionner que la CEI n’est indépendante que de nom, puisque la majorité de ses membres sont des militants du RHDP au pouvoir. Plus grave, monsieur Bruno Nabagné Koné passe sous silence le fait qu’en imposant le bulletin double (le NON et le OUI) seulement trois semaines avant la tenu du scrutin, la CEI a violé la loi électorale en vigueur en Côte d’Ivoire.
Aveuglé qu’il est par le triomphalisme et l’arrogance, monsieur Bruno Nabagné Koné s’est moqué des critiques de l’opposition en ces termes: «si vous pensez qu’on voulait tricher, ou qu’on a triché, pourquoi, on se serait arrêté à 42,42% franchement. Il faut tricher le mieux possible ou le plus possible. On se serait pas arrêté à ces 42,42%, franchement je trouve cela totalement ridicule, l’élection s’est bien organisée, il y a des circonscriptions à 15%, à 20 %. Si on voulait tricher pourquoi, on aurait laissé ces circonscriptions à 20%, il n’y a aucune logique».
Dans la vidéo ci-dessous, nous présentons à Bruno Nabagné Koné une preuve de la tricherie de régime Ouattara.

Eburnienews

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment