05242019Headline:

Vœux du nouvel an: La coalition politique EDS fait un rappel au Président Alassane.

Georges Armand Ouégnin

La coalition politique, Ensemble pour la démocratie et le développement (EDS) a l’occasion de ses présentations de vœux aux Ivoiriens, a tenu à rappeler au président de la République, Alassane Ouattara, des engagements pris, notamment dans son discours à la nation du 6 août 2018. Ci-dessous, l’intégralité du texte signé de son président, Georges Armand Ouégnin.

LES VŒUX A LA NATION DU PRESIDENT DE ‘’ENSEMBLE POUR LA DEMOCRATIE ET LA SOUVERAINETE’’ (EDS)

Ivoiriennes, Ivoiriens, Militantes, militants et sympathisants de EDS, Chers compatriotes,

Dans quelques heures, le soleil, porteur de la nouvelle année 2019, brillera sur notre pays. Dans l’attente de cette nouvelle espérance, je voudrais me souvenir avec vous de quelques difficultés et événements tragiques que nous avons vécus.

Je voudrais particulièrement me souvenir de cette triste date du 03 novembre 2018 où, contre toute attente, la mort est venue arracher à notre affection, le président Abou Drahamane Sangaré, fondateur de notre plate-forme politique dont il était le premier Vice-président.

Cette brusque disparition du président Sangaré, cet homme d’exception, ce fidèle et loyal compagnon du président Laurent Gbagbo, a été vécue comme l’un des plus grands drames dans l’histoire politique de notre pays, au point où nos militants, nos sympathisants et, avec eux, de nombreux Ivoiriens en ont été sérieusement ébranlés et désarçonnés. Le vibrant hommage à caractère national qui a été rendu à l’illustre disparu, témoigne éloquemment de la place déterminante et importante qu’il occupait sur la scène politique en Côte d’Ivoire. Le Président Sangaré a donc laissé un vide qu’il nous sera difficile de combler.

Mais, je sais pouvoir compter sur la grandeur de la résilience de nos militants et sympathisants avec laquelle nous surmonterons ensemble cette douloureuse épreuve pour poursuivre, avec EDS, le combat de la liberté, de la justice et de la démocratie, dans les sillons tracés par le président Sangaré. J’ai la ferme conviction que nous gagnerons ce combat sous les rayons du soleil de 2019 qui pointe déjà à l’horizon.

Chers compatriotes,

La Côte d’Ivoire a vécu l’une des plus grandes catastrophes meurtrières de son histoire dans la nuit du 18 au 19 juin 2018, avec les inondations, consécutives aux pluies torrentielles qui se sont abattues sur la ville d’Abidjan et certaines villes de l’intérieur. Le bilan officiel de ces inondations a donné 18 morts, de nombreux disparus et d’importants dégâts matériels, notamment plusieurs domiciles détruits ou fortement endommagés.

Au moment où le rideau de 2018 se ferme, je voudrais former, du fond du cœur, le vœu que celui qui s’ouvre sur 2019, offre à la Côte d’Ivoire, des scènes d’espérance , de bonheur, de prospérité et d’épanouissement pour chaque citoyen de ce pays. Je voudrais former le vœu que le spectre des catastrophes et de quelque malheur que ce soit, s’éloigne définitivement de notre beau pays qui n’a besoin que de paix, de réconciliation, de cohésion et de développement soutenu et harmonieux.

A propos de paix, de réconciliation et de cohésion nationale, on ne peut pas dire que la classe politique actuelle au pouvoir soit porteuse de ces valeurs, que dis-je, de ces exigences pour le bien-être des Ivoiriens. Les scènes de violence, d’agression et de meurtre offertes par le déroulement des récentes élections municipales et régionales, prouvent, à suffisance, que le combat pour la réforme en profondeur du cadre institutionnel et juridique des élections en Côte d’Ivoire, demeure un impératif catégorique. C’est le lieu de rappeler au chef de l’Etat ses engagements du 06 août 2018 relativement à ces réformes qui s’imposent et qui ne peuvent plus attendre.

EDS entend jouer pleinement, sans faiblesse mais avec détermination, sa partition dans le droit fil du combat de son fondateur, le président Sangaré et de celui de son référent politique, le président Laurent Gbagbo dont nous attendons, dans la sérénité et dans la confiance, la libération prochaine pour la réconciliation et la paix véritable en Côte d’Ivoire.

Chers compatriotes,

Je voudrais vous inviter à ne point désespérer de notre pays, mais au contraire, à vous armer de courage et de détermination pour mener ensemble, sans répits, le combat de l’alternance démocratique et du changement qualitatif de la Côte d’Ivoire, qui doit demeurer un havre de paix et de concorde pour chaque citoyen vivant sur notre sol.

Que cette année nouvelle soit porteuse des conditions d’organisation d’élections justes, transparentes et démocratiques en 2020 ; des élections sans violence, des élections qui rassurent la communauté nationale et internationale, parce que conforment aux standards internationaux.

Que Dieu qui est Amour, Justice et Vérité, bénisse la Côte d’Ivoire, notre patrimoine commun. Bonne et heureuse année 2019 à tous et à toutes

Pr Georges-Armand Ouégnin

Président de EDS

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment