02022023Headline:

Voici pourquoi l’Allemagne refuse de livrer ses chars à l’Ukraine

Char du futur » : l'Italie sceptique sur le projet franco-allemand | Les  EchosCe samedi 21 janvier, l’Ukraine a dit regretter « l’indécision des Occidentaux ». De nombreux pays européens sont favorables à une livraison de ces chars à l’Ukraine, et les ministres des Affaires étrangères des trois pays baltes ont lancé un nouvel appel à l’Allemagne. Le président du Conseil européen, Charles Michel, y est également favorable. La Pologne et la Finlande proposent d’envoyer les chars Léopard qu’ils possèdent, mais c’est à l’Allemagne de donner son feu vert. Le Premier ministre polonais a d’ailleurs qualifié ce dimanche d’ « inacceptable » le refus de Berlin de fournir les Leopard à Kiev. « L’attitude de l’Allemagne est inacceptable. Cela fait presque un an que la guerre a commencé. Des innocents meurent chaque jour. Les bombes russes font des ravages dans les villes ukrainiennes. Des objets civils sont attaqués, des femmes et des enfants sont assassinés », a déclaré Mateusz Morawiecki à l’agence PAP.

Selon Johanna Möhring, les partenaires de coalition allemande, les Verts et les Libéraux, sont absolument pour et l’opposition également.

Dans l’opinion publique, selon un dernier sondage, 46% seraient pour et 43% contre. « On voit que c’est un sujet qui pose question, mais il n’y a pas non plus une opposition farouche. Du point de vue de la politique extérieure… ces tergiversations sont très délétères pour l’Ukraine, mais aussi pour l’Europe : elles confortent Vladimir Poutine dans son analyse que malgré toutes les faiblesses structurelles apparentes, la Russie peut toujours espérer gagner et que les Européens ne fourniront jamais des armes en qualité et quantité nécessaires pour permettre aux Ukrainiens de remporter une victoire décisive… Il y a aussi un prix pour l’Allemagne… parce qu’elle perd en statut, en réputation vis-à-vis de ses partenaires, surtout en Europe centrale et orientale, et elle perd aussi en crédit vis-à-vis des États-Unis dans leur relation transatlantique. »

Comments

comments

What Next?

Recent Articles