02022023Headline:

Wall Street ouvre en hausse, cherche un rebond après une série de baisses

Le rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans ressortait à 3,49%, contre 3,41% la veille.

La courbe des taux, qui relie les différentes échéances de dette, reste néanmoins nettement inversée, ce qui signifie que les taux courts sont très supérieurs aux taux longs.

Cette anomalie témoigne de la crainte d’une récession à moyen terme.

En outre, souligne Art Hogan, ce phénomène pénalise les banques, qui empruntent souvent à court terme sur les marchés mais prêtent à long terme, principalement pour des crédits immobiliers.

“Si elle ne peuvent pas gagner d’argent, elles vont arrêter de prêter, ce qui va ralentir le rythme de l’économie”, fait-il valoir.

Au-delà du petit rebond de début de séance, “le marché va passer en position d’attente” avant la publication de deux indicateurs d’inflation américains très attendus, les prix à la production (PPI) vendredi et les prix à la consommation (CPI), mardi, prévoit Art Hogan.

A la cote, ExxonMobil était recherché (+2,64% 106,39 dollars) après avoir dévoilé, jeudi, une série d’objectifs à moyen et long terme. Le pétrolier prévoit notamment de racheter pour 50 milliards de dollars de ses propres actions d’ici fin 2024, ce qui a séduit les investisseurs.

La plateforme de location de vêtements Rent The Runway paradait (+27,94% à 1,74 dollar) après la publication d’un chiffre d’affaires trimestriel supérieur aux attentes. Le service compte désormais plus de 176.000 abonnés.

Tesla poursuivait sa glissade (-1,18% à 171,98 dollars), qui a raboté le titre de près de 12% depuis vendredi. Le repli valait à Elon Musk, patron du constructeur automobile, de céder, de nouveau, la première place au classement des fortunes mondiales au PDG de LVMH, le Français Bernard Arnault.

Les investisseurs individuels restaient au soutien de GameStop (+6,03% à 23,60 dollars), la chaîne de magasins de jeux vidéo devenue symbole des “meme stocks”, ces actions dont la valeur a été poussée par un vent de spéculation début 2021.

Le groupe a pourtant publié mercredi une perte plus importante qu’anticipé par les analystes, le septième résultat trimestriel consécutif dans le rouge.

Les valeurs chinoises cotées à New York grimpaient, aidées par l’assouplissement des règles sanitaires en Chine. Les plateformes de commerce en ligne Alibaba (+6,25%), JD.com (+3,54%) et Pinduoduo (+4,16%) menaient la charge.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles