05242017Headline:

Williamsville: Un homme armé de couteau tue…

jeune-mort-dans-la-rue-2

Une double attaque sanglante a été commise dans la zone de Williamsville. Un assaut mené par un homme muni d’un couteau. Un assaut aux conséquences tragiques.

Sur les faits, nos sources informent que dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 juillet 2015, aux environs de 1h du matin, des éléments de la police effectuent une patrouille motorisée qui les conduit à hauteur de la station-service « Oilybia », à Williamsville. C’est juste à quelques encablures de l’ex-casse. En ces lieux, les agents des forces sont bloqués dans leur progression par une découverte qui les contraint à s’arrêter. Ils approchent et découvrent étendu au sol, un homme d’une trentaine d’années. Celui-ci est totalement en sang, avec le corps portant d’horribles entailles faites à l’arme blanche. Mais fort heureusement, il est vivant. C’est donc le pauvre couturier, répondant aux initiales A.K, qui explique ce qu’il lui est arrivé.

A l’en croire, après son job, il rentrait à pied chez lui, à Williamsville, lorsqu’un quidam, armé de couteau, lui coupe subitement le chemin. Et sans autre forme de procès, l’inconnu lui porte plusieurs coups de poignard, avant de prendre la fuite, le laissant pour mort. Après les explications du couturier, les policiers alertent les sapeurs-pompiers qui l’évacuent aux urgences du Chu de Yopougon. Et tout de suite, les agents des forces de l’ordre effectuent une battue dans le secteur, avec l’espoir de débusquer l’agresseur. Mais en lieu et place, c’est plutôt le corps sans vie d’un jeune homme d’une vingtaine d’années, qui est découvert. Lui aussi est en sang et a le corps marqué par des blessures faites à l’arme blanche. Des blessures horribles, difficiles à supporter pour les âmes sensibles.

La dépouille de ce malheureux qui n’a pu être identifié faute de papiers, est ensuite transférée dans une morgue. Il est probablement une des victimes de l’inconnu qui a tailladé sauvagement le couturier. En tout cas, sur cette double agression, les enquêteurs de la police sont à pied d’œuvre, pour faire la lumière. Mais avant, il faut retrouver absolument l’auteur de ces attaques. Les flics s’y emploient justement.

KIKIE Ahou Nazaire

Soir info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment