10162017Headline:

Yaké Evariste à la barre /Très offensif contre Blé Goudé, le témoin de l’accusation mis en difficulté-ce qu’il faut retenir

Le procès de Laurent Gbagbo à la CPI a été comme d’habitude très suivi par les différents quotidiens ivoiriens. Pendant ce temps, Abidjan garde le rythme d’un autre procès lié à la crise. Revue de presse.

Par Abraham Kouassi

Yaké Evariste à la barre

Cette semaine à été marquée à la Cour pénale internationale (CPI) par le témoignage de l’ex-pro-Gbagbo devenu pro-Ouattara, Yaké Evariste. Face aux juges de la Cour pénale internationale (CPI), l’ancien jeune patriote est revenu sur le rôle de Charles Blé Goudé selon Fraternité Matin. Parlant de l’organisation autour de Laurent Gbagbo, le témoin a indiqué « qu’il était le grand patron de la campagne de Laurent Gbagbo ».

Le Patriote de son côté met en avant les graves accusations proférées par Yaké Evariste à l’endroit du leader du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP). Le témoin de l’accusation a indiqué que Charles Blé Goudé serait à l’origine du slogan ‘’à chacun son français’’ qui était une invite à la violence contre les ressortissants de l’Hexagone. « J’ai dit que j’ai vu à la télévision ivoirienne Blé Goudé le dire », a signifié le témoin.

Pour sa part, Soir Info se montre plutôt dur avec le témoin. « Procès Gbagbo et Blé Goudé: Yaké Evariste se mélange et est expédié par la Cour », titre en manchette le journal dans son édition du jeudi 6 avril 2017. « Yaké Evariste témoin de l’accusation s’est livré à un témoignage pour le moins glaçant mais truffé d’amalgames, écrit le journal ». « Après deux jours de témoignage, la Cour a mis fin hier (mercredi 5 avril, ndlr) à la déposition d’Evariste Yaké, un sachant qui semblait ne rien savoir », peut-on lire dans les colonnes du quotidien.

Dans le même ordre d’idée que Soir Info, Le Nouveau Courrier croit savoir que l’avocat de Charles Blé Goudé a « déboussolé le témoin du RDR ». « Sonné et déboussolé. Ainsi est apparu hier, Yaké Evariste, au deuxième jour de son témoignage. Le désormais militant du RDR cuisiné entre autres par Me Zokou, l’un des avocats de Blé Goudé n’en finissait pas de se dédire », relate le quotidien proche de l’ancien président Laurent Gbagbo.

Si le prochain témoin est attendu à La Haye à partir du 24 avril, la CPI elle ne chôme pas. C’est du moins ce qu’indique L’Inter. « Une délégation de la Cour pénale internationale (CPI) séjournera à Abidjan à partir du 10 avril prochain. Il ne s’agira pas d’une éventuelle enquête mais, d’une rencontre avec les médias », souligne le journal.

Abidjan toujours au rythme des procès

En Côte d’Ivoire, les salles d’audience du Palais de Justice de Yopougon sont toujours rythmées par le procès dit des disparus du Novotel. Sur le sujet, Lg Infos fait part d’une information des plus curieuses dans son édition du 6 avril 2017. En effet, selon le quotidien, « un avocat de la partie civile se dit prêt à défendre le général Dogbo Blé ». Selon le journal, cette position est un véritable « revirement ».

Pour sa part, Nord-Sud Quotidien dans son édition du 5 avril se penche plutôt sur des rapports livrés lors de ce procès. Le journal souligne que les rapports de moralité des accusés ont été dévoilés devant la Cour. « S’agissant de Dogbo Blé, les personnes interrogées ont témoigné que l’ex-patron de la Garde républicaine est un soldat très respecté, craint et qui ne passait pas inaperçu ».

Si les auditions au tribunal de Yopougon tire à sa fin, une autre concernant un proche de Laurent Gbagbo devrait faire parler très prochainement. Il s’agit de l’affaire d’escroquerie dans laquelle est mêlée Sam l’Africain. Selon Soir Info, le président de la Nouvelle alliance de la Côte d’Ivoire pour la paix et patrie (NACIP) aurait émis des faux chèques de plusieurs millions de Francs CFA pour l’achat de marchandises. « Sam l’Africain est encore dans de beaux draps », commente Soir Info.

ivoirejustice

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment