11182017Headline:

Yamoussoukro: Deux coupeurs de route abattus par la gendarmerie

coupeurs de route abattus

Deux bandits de grand chemin, communément appelés “coupeurs de route” ont été abattus mardi peu après 10 H dans le campement de Koliyaokro (15 km sur l’axe Yamoussoukro-Bouaflé) après une tentative d’attaque ratée, grâce à l’intervention rapide d’une équipe de la gendarmerie postée dans les environs.

Les deux gangsters ont été tués après une course-poursuite dans la forêt au milieu d’un champ de cacaoyer à plus de quatre kilomètres du campement de Koliyaokro. Leurs corps gisaient encore en ces lieux aux environs de 16H, a constaté l’AIP.

L’un des deux bandits, Sidibé Siaka, est de nationalité étrangère, né en 1983 et berger de son état.

Selon le commandant de la sixième légion de la gendarmerie de Yamoussoukro, le colonel N’Doua Ekaza, les malfrats, au nombre de huit, s’apprêtaient à dépouiller les passagers d’un minicar quand les éléments de la gendarmerie attirés par des bruits de canon accourent sur les lieux.

“Nos éléments ont été accueillis par des coups de feu, tirés par les bandits”, a informé le colonel Ekaza, ajoutant qu’après un court instant d’échange de tirs, les gangsters ont pris la poudre d’escampette pour se fondre dans la broussaille.

Les braqueurs parvenus dans le champ de cacaoyer et se croyant hors de tout danger ont pris position sous un hangar. ”Ils ont même extrait et bu le vin de palme appartenant au propriétaire du champ absent, puis commencé à manger des bananes bouillies”, ont expliqué les éléments de la gendarmerie rencontrés sur place par l’AIP.

Mais c’était sans compter avec la détermination des éléments de la gendarmerie qui, ayant reçu du renfort, avaient décidé cette fois d’aller plus loin dans leur battue. ”Nous les avons surpris et deux ont été atteints, un troisième touché à la jambe a pu s’enfuir avec l’aide de ses acolytes”, a expliqué un jeune gendarme arme au poing.

aip

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment