12112018Headline:

Yamoussoukro: La paix, la fraternité et la réconciliation; Voilà le triple signe sous lequel est placé le 25e anniversaire du décès du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Félix Houphouët-Boigny.

 

Le 25e anniversaire

Le 25e anniversaire du décès du président Houphouët-Boigny a été célébré, hier, à Yamoussoukro, sa ville natale, dans le recueillement, à travers une messe dite à la Basilique Notre Dame de la Paix.

La paix, la fraternité et la réconciliation. Voilà le triple signe sous lequel est placé le 25e anniversaire du décès du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Félix Houphouët-Boigny.

Dans son homélie, Mgr Alexis Touabli-Youlo, administrateur apostolique de Yamoussoukro, par ailleurs évêque du diocèse d’Agboville, a invité les Ivoiriens ou habitants de la Côte d’Ivoire à prendre une résolution : celle d’être des artisans de la paix. «Et cela à la suite du père fondateur de notre nation. Comme lui, soyons des artisans de paix pour bâtir ensemble une solide fraternité nationale. Une fraternité nationale qui transcende toute sorte de barrières d’ordre ethnique, régional, religieux, politique, social, etc. ». Et d’ajouter : «Chers frères et sœurs, transcendons les barrières. Cassons les murs qui nous séparent. Et construisons des ponts qui nous relient les uns aux autres. Comme Houphouët-Boigny, notre père, qu’il n’y ait pas de place pour la haine dans nos cœurs. Toute la place à l’amour».

Selon Mgr Alexis Touabli, «c’est l’amour qui sauvera l’Afrique». L’homme de Dieu fait remarquer une chose : «L’Afrique est riche de toutes les compétences. Et cela dans tous les domaines de la connaissance. Nous avons des experts en sociologie, en anthropologie, en sciences politiques, en philosophie, en droit, en communication et technologie moderne.

Et pourtant, l’Afrique est toujours sous l’orage des conflits, des guerres, des crimes en tous genres, des affrontements et des violences». Pourquoi ? Répondant à cette interrogation, l’administrateur apostolique de Yamoussoukro s’est voulu formel : «Parce qu’il nous manque un autre type d’expert. Il nous manque des experts en amour fraternel. Des experts en humanité».

Houphouët-Boigny, expert en humanité

Pour lui, en ce jour où l’on honore la mémoire du président Houphouët-Boigny, «véritable apôtre de la paix et expert en humanité, prenons cette autre résolution : celle d’être des experts en amour fraternel, des experts en humanité, pour bâtir ensemble une Côte d’Ivoire toujours unie, toujours plus harmonieuse, rayonnante, compétitive. Une Côte d’Ivoire qui gagne et qui réponde toujours mieux à sa vacation de terre d’espérance, pays de l’hospitalité, patrie de la vraie fraternité », Mgr Alexis Touabli-Youlo s’est appesanti sur l’amour: «Aimons-nous et nous serons un peuple debout. Car, c’est l’amour qui met debout. Et, précisément, la position normale d’une nation, c’est d’être debout». Dans un langage limpide et franc, il a soutenu que la Côte d’Ivoire est faite pour être debout. «Oui, Côte d’Ivoire la belle, debout et resplendissante. Côte d’Ivoire du Bélier de Yamoussoukro, tu dois briller de mille feux parmi les autres nations. Oui, brille Côte d’Ivoire, car la bénédiction de Dieu est sur toi. Marche, avance avec détermination vers ton avenir, car Dieu éclaire ton avenir ».

Alexis Touabli-Youlo a rappelé qu’à la Côte d’Ivoire, «Houphouët a toute donné, et, pour la Côte d’Ivoire, il s’est tout donné». C’est pourquoi il a indiqué que Houphouët-Boigny fait partie des phares qui ont éclairé la marche de l’humanité. «Un tel homme ne peut être anéanti par la mort. Il ne peut que recevoir grâces et bénédictions de la part de Dieu. Ce Dieu qu’il a si bien servi, en servant les hommes ; Dieu qu’il a si fort aimé en aimant les hommes», a-t-il fait remarquer.

Auparavant, il a remercié le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara et son épouse, le vice-Président Daniel Kablan Duncan et son épouse, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, les présidents d’institutions et les membres du gouvernement pour leur présence effective à cet évènement qui se veut historique. Il n’a pas oublié les guides religieux, les chefs traditionnels, Mme Thérèse Houphouët-Boigny et les membres de la famille Houphouët-Boigny à l’occasion de la célébration du 25e anniversaire du premier Président de la Côte d’Ivoire, le sage de l’Afrique.

Emmanuel Kouassi

fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment