10172019Headline:

Yamoussoukro: le projet de loi sur la représentativité de la femme dans les Assemblées élues voté à l’unanimité au Sénat

Le projet de loi favorisant la représentativité de la femme dans les Assemblées élues a été voté, ce lundi 07 octobre, à l’unanimité des 16 membres de la Commission des Affaires sociales et culturelles du Sénat présents.

On retient notamment de ce projet de loi voté à l’unanimité le 30 juillet par l’Assemblée nationale qu’il instaure obligatoirement pour les scrutins uninominaux ou de listes un minimum de 30 % de femmes sur le nombre total de candidats présentés au cours de la consultation électorale dans les élections de député, de sénateurs, de conseillers régionaux, municipaux et de District.
Par ailleurs, il prévoit une mesure incitative pour tout parti politique ou groupement politique dont la liste atteint au moins 50 % de femmes candidates avec l’octroi d’un financement public supplémentaire.

La Ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, Bakayoko-Ly Ramata, a marqué sa satisfaction à l’issue de l’adoption de ce projet de loi. « C’est le président de la République qu’il faut féliciter pour sa grande vision. C’est le plus grand défenseur des droits des femmes […] c’est, un jour, historique! C’est une grande avancée pour les droits politiques des femmes. L’adoption déjà le 30 juillet par l’Assemblée nationale à l’unanimité de cette loi sur la représentativité des femmes dans les Assemblées élues et aujourd’hui par le Sénat, après des discussions très pertinentes, des échanges enrichissants, nous pouvons dire que nous avons enregistré une avancée remarquable », s’est réjouie Bakayoko-Ly Ramata.
Selon la ministre, la mise en œuvre de cette loi doit être collective. « Chacun doit jouer sa part. Le ministère fait des séances de sensibilisation, des séminaires de renforcement de capacité en mettant en avant les femmes leaders qu’elles soient au Sénat, à l’Assemblée nationale et de la société civile afin de les amener à se porter candidates, et nous appelons les hommes au changement de mentalités », a-t-elle insisté.

À ce propos, elle s’est félicitée de l’engagement des hommes dans l’émancipation de la femme. « Nous constatons déjà ce comportement au niveau des hommes quand nous organisons la Journée internationale de la femme. Les hommes sont beaucoup plus impliqués et ils montrent un grand intérêt à cette journée. Les hommes ont compris que leur bonheur passe par l’émancipation de la femme, à la place que la femme occupe dans la société », a conclu Bakayoko-Ly Ramata.

Lire sur abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment