08232019Headline:

Yamoussoukro: Maurice Kakou Guikahué et le PDCI débout pour 2020.

En conclave dans la capitale politique ivoirienne depuis le 25 octobre, Maurice Kakou Guikahué et les membres du groupe parlementaire PDCI entendent donner une nouvelle impulsion à leur parti. Accompagné dans cette initiative par une organisation allemande, le vieux parti est résolument lancé pour une nouvelle offre politique.

Tirer les leçons des récentes élections municipales et régionales émaillées par des violences et de nombreuses contestations, et réfléchir à la création d’une nouvelle plate-forme politique, tel est l’exercice auquel est soumis le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) à Yamoussoukro. Maurice Kakou Guikahué et son groupe parlementaire se sont en effet retirés sur la terre natale de Félix Houphouët-Boigny, fondateur du parti, pour donner une nouvelle dynamique à leur marche politique.

Aussi, les 48 heures que dureront leur conclave serviront à passer en revue « le choix des candidats avec la prolifération des candidatures indépendantes, le débauchage de nos candidats, les doubles parrainages, la campagne électorale marquée par l’usage frauduleux du logo du Pdci-Rda par le Rhdp, parti unifié, le déroulement du scrutin fortement perturbé par la mauvaise organisation de la Commission électorale indépendante et des actes de violence ayant conduit parfois à des pertes en vies humaines, la proclamation chaotique des résultats et les tentatives de braquage électoral » afin de se donner une nouvelle conduite à tenir.

Cependant, le secrétaire exécutif du PDCI-RDA rassure ses militants sur le fait que son parti n’est nullement ébranlé par les fortes pressions qu’il subies ces dernier temps. « Face aux tentatives de déstabilisations qu’il subit aujourd’hui, face aux menaces de tout genre dont sont l’objet ses élus et cadres, le PDCI doit rester debout. Il doit rester debout pour proposer une nouvelle offre politique aux Ivoiriens afin de remettre la Côte d’Ivoire sur sa marche vers le Progrès pour tous et le Bonheur pour chacun dans la réconciliation et la paix », s’est-il voulu formel.

Ce conclave qui a pour thème : « La recomposition du paysage politique en Côte d’Ivoire : atout ou frein à la démocratie ? » permettra, à n’en point douter, au parti dirigé par Henri Konan Bédié de battre le rappel de ses troupes afin de lancer la reconquête du pouvoir pour 2020. C’est en cela que l’appui de la fondation allemande Konrad Adenauer Stiftung (KAS) offre au parti septuagénaire des rudiments pour ses batailles politiques à venir.

Notons que le PDCI a lancé une bataille frontale contre le RHDP unifié qui a débauché plusieurs de ces cadres. Le combat s’annonce donc sans merci entre les désormais anciens alliés.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment