10192018Headline:

Yopougon: Dans un courrier adressé à Youssouf Bakayoko, voici ce que le candidat indépendant Bakary Koné a dénoncé sur sa succession, Gilbert Kafana.

Dans un courrier en date du 05 octobre adressé au président de la Commission électorale indépendante (Cei), Youssouf Bakayoko, le candidat indépendant Bakary Koné a dénoncé des cas de fraude à l’avantage du maire sortant et candidat à sa succession, Gilbert Kafana.

À en croire Bakary Koné dit Bakus dans son courrier de dénonciation dont copie est parvenue à Linfodrome, la Commission électorale indépendante locale s’est rendue coupable de plusieurs faits le confortant dans sa position qu’une fraude massive se préparerait pour voir élire au soir du 13 octobre le candidat du RHDP. « Je viens par la présente note attirer votre attention sur la composition des membres de la CEI locale de Yopougon », peut-on lire dans ce courrier adressé au président de la CEI.

Poursuivant, celui qui se fait appeler « le Macron de Yopougon » notera qu’après investigation, il s’est rendu compte que des agents occupant des postes stratégiques à la mairie de Yopougon sont également membres de la CEI locale. Toute chose, a-t-il déploré, n’est pas de nature à crédibiliser le scrutin. « Grande ne fut notre surprise de constater que la CEI locale de Yopougon regorge en son sein d’agents qui seraient en accointance avec le maire sortant et candidat à sa succession », a-t-il déploré.

Selon le candidat indépendant, cette situation est loin d’être rassurante d’où son interpellation au président de la CEI pour, dit-il, la corriger le plus rapidement possible. « Pour ne donc pas entacher la crédibilité de la prestigieuse institution que vous présidez, nous vous saurons gré de bien vouloir revoir la composition de ladite CEI. De fait, dans la composition de la CEI locale, certains membres jouissent d’une double casquette car ils occupent à la fois des postes de responsabilité à la mairie de Yopougon auprès du maire sortant et membres de la commission locale de la CEI », a-t-il fustigé.

Aussi, Bakary Koné dit Bakus a joint à son courrier des noms de personnes occupant des fonctions de DRH, directeur de cabinet…à la mairie de Yopougon également à des hautes responsabilités au niveau de la CEI locale.

Ayant accusé réception de ce courrier en date du 05 octobre dans lequel le candidat indépendant récuse certains membres des commissions électorales locales, le président de la CEI, Youssouf Bakayoko a indiqué avoir « soumis la requête à la Commission centrale de la Commission électorale indépendante, seule habilitée à révoquer un commissaire ». Toutefois, poursuit-il, « après en avoir délibéré, la Commission centrale a estimé que le seul fait d’être agent de la mairie n’était pas un argument suffisant pour motiver une décision de révocation d’un commissaire local, en dehors de faits ou de comportements illicites précis à reprocher aux mis en cause ».

Toujours selon le courrier-réponse de Youssouf Bakayoko dont copie est parvenue à Linfodrome, les mis en cause par le candidat indépendant « siègent à la Commission électorale indépendante en tant que mandataires de leurs partis politiques respectifs et non pour le compte du maire ». Toute chose qui le convaincra que les chefs d’accusations sont insuffisantes pour permettre de donner une suite favorable à la demande.

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

ivoire soir.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment