05282017Headline:

Yopougon -Manifestations des opposants – Au moins une dizaine d’interpellations signalées-PHOTOS

14.33 TU Au moins une dizaine d’interpellations signalées par les organisateurs, à Yopougon et à Aboisso pour lheure

Ficgayo

Mise à jour

11.47 TU Des manifestants dispersés à Yopougon à coups de gaz lacrymogène

11.28 TU des échauffourées signalés à Gagnoa. Des mouvements signalés un peu partout dans le pays.

Abidjan
Les forces de l’ordre en Côte d’Ivoire ont mis la nuit à profit pour prendre positon dans certains endroits de la ville d’Abidjan jugés sensibles. Notamment la grande place Ficgayo, symbole fort du Front Populaire Ivoirien, située dans la commune pro-Gbagbo de Yopougon. Des présences inhabituelles de policiers, gendarmes et militaires en armes sont aussi signalées dans les communes de Marcory et Port-Bouet, plus au sud d’Abidjan, et au nord dans les communes du Plateau, de Cocody, d’Adjamé, d’Abobo et d’Anyama. Les mouvements de protestations éclatés de ce 9 juin ont été lancés par les jeunes de l’opposition [pro Gbagbo, FPI, Indignés…]. Les manifestants sortent depuis tôt ce mardi matin par petits groupes, parfois sous la pluie.

La plateforme d’opposition CNC s’est désolidarisée de ces manifestations. Elle prévoit un grand meeting pour le samedi 13 juin. Deux ou trois de ses leaders se trouveraient en France à la date du 13 juin pour diverses raisons d’agenda…Charles Konan Banny, KKB et Martial Ahipeaud notamment. Plus d’infos suivront. (Liman Serge)

Cocody

11430114_942369329159171_7803021781194486260_n

Côte d’Ivoire : La police ivoirienne disperse à coup de gaz lacrymogène des manifestations de l’opposition

Par Jacob DJOSSOU

La police ivoirienne a dispersé mardi à coup de gaz lacrymogène des manifestations de l’opposition contre les “abus du pouvoir“, à Bonoua, une ville située à 59 km au sud d’Abidjan, et à Gagnoa, dans le Centre ouest de la Côte d’Ivoire.

A Bonoua, les manifestants, plus de 100 personnes, pancartes en mains, ont été dispersés vers 10H00 GMT aux quartiers Bronouko et Koumassi, selon des habitants à ALERTE INFO.

Vers 13H30 GMT, les manifestations se poursuivaient dans toute la ville. Les manifestants scandant des slogans hostiles au président Alassane Ouattara.

Dans le Centre ouest, à Gagnoa, ville natale de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, ce sont plus de 200 personnes, rassemblées au quartier Babré, qui ont été dispersées par les forces de l’ordre.

Le 21 mai, la jeunesse du Front populaire ivoirien (FPI), le principal parti de l’opposition, a appelé à une marche éclatée dans toute la Côte d’Ivoire pour “dénoncer les abus du pouvoir“.

A Abidjan, le rassemblement prévu à la place de la République, au Plateau, centre des affaires, n’a pas eu lieu. Près de 25 policiers, sans armes, étaient visibles sur les lieux à 09H00 GMT.

Ces manifestations interviennent à cinq mois des élections présidentielles en Côte d’Ivoire.

JAD
Alerte info

10426092_439898256182702_2294415322166353945_n

Cocody

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment