03232017Headline:

Yopougon-rue des princes:Rasés ;2 000 employés jetés à la rue

ex combattant liberent les cites

Yopougon-rue des princes: Maquis et commerces rasés, 2 000 employés jetés à la rue
Colère et indignation. ce sont les sentiments qu’affichaient, hier, au moment du passage de notre équipe de reportage, les propriétaires, employés des maquis, bars climatisés et autres commerces de la rue des princes à yopougon-selmer. La raison, deux bulldozers commis aux démolitions des édifices de cette rue très grouillante de yopougon, cassaient tout sur leur passage. des murs détruits, des tôles arrachées. des camions ramassaient ce qui pouvait être sauvé. des fauteuils, des tables, des appareils de sonorisation évacués par des jeunes gens sur le qui-vive. des agents de la mairie de yopougon, munis de gros marteaux cassant des bâtiments sous le regard pitoyable des occupants. « nous ne comprenons pas cette attitude du maire de Yopougon. il nous avait dit d’enlever nos chaises sur la voie publique. Ce qui a été fait par tous les tenanciers des bars et maquis. Mieux, lorsqu’il nous a envoyés des mises en demeure, nous nous sommes rendus à plusieurs reprises à son bureau pour savoir les raisons de son acharnement pour nous dé
guerpir des lieux. lundi dernier, nous étions encore dans les locaux de la mairie. Mais aucun agent ni responsable de la mairie n’a pu nous donner une réponse. a notre grande surprise, les gros engins de la mairie sont entrés en action ce matin pour tout casser avec le concours des agents de la police nationale, armés jusqu’aux dents et des éléments de la police municipale. C’est méchant et cruel pour tous ces gens qui sont
désormais en chômage et livrés à eux-mêmes », a indiqué anicet oboueu, propriétaire de trois bars climatisés à la rue des princes. ce sont Wifi vip, Wifi discothèque et yôrôgang, l’ancien bar de dj arafat racheté par cet homme d’affaires. « J’ai perdu au moins 96 millions F.cfa d’investissement. Qui va me dédommager ? la mairie n’a proposé aucune subvention pour nous indemniser encore moins trouver
des sites de recasement », déplore notre interlocuteur qui estime les dégâts matériels causés par ce déguerpissement musclé à environ 800 millions F.cfa. a en croire un responsable de la police municipale de yopougon qui a requis l’anonymat, le maire gilbert Koné Kafana a donné des instructions fermes à ses services pour
dégager les trottoirs de la rue des princes des maquis et bars « qui créent des désagréments, les agressions et la prostitution dans cette rue au grand dam des riverains, fatigués de se plaindre à la mairie ». « le maire Kafana a dit de déguerpir ces commerces afin d‘ouvrir une seconde porte de sortie au complexe sportif Jesse Jack
son de Yopougon qui est très sollicité pendant les concerts et les manifestations grandioses. S’il y a du grabuge, les secours peuvent avoir lieu à partir de ce portail qui sera fait dans les jours à venir », se défend notre interlocuteur. en attendant, les tenanciers des commerces entendent se concerter pour voir dans quelle mesure ils peuvent amener le maire de yopougon à se raviser. « Car, nous nous inscrivons en faux contre ses allégations d’agression et de prostitution. d’ailleurs, dans quelle commune du district d’abidjan, on ne voit pas de prostituées, la nuit tombée ? aucune ! après avoir démoli la rue princesse à leur prise de pouvoir et qui n’a pas réduit l’insécurité à Yopougon, les hommes de Ouattara viennent aujourd’hui de tout casser à la rue des princes, notre seul lieu de gagne-pain », se plaint le jeune mélène.B. dont la femme tient un restaurant, également détruit hier par les bulldozers de la mairie de yopougon.

Didier Kéi

notrevoie

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment